Petite histoire du château de la Motte-Tilly

Vinaigrette 0
Le château - ©François GOGLINS / CC-BY-SA Le château - ©François GOGLINS / CC-BY-SA
Château de la Motte-Tilly Château

Dès le Moyen-Age, on trouve là un château bâti sur une motte féodale à laquelle il doit son nom. Endroit peut-être planté de tilleuls, d'où l'ajout de « tilly »... La seigneurie passe aux Trainel du XIIe au XIVe s, puis en 1470 à Jean Raguier, maître des comptes dont la descendance garde le château jusqu'à la fin du XVIe s.

En 1748, deux frères, les Terray, conseillers au Parlement de Paris, acquièrent la terre de la Motte-Tilly. A cette époque, le château ressemble à une demeure médiévale austère, pas du tout au goût des nouveaux propriétaires ! Aussi demandent-ils à l'architecte François-Nicolas Lancret de leur dessiner les plans d'une nouvelle résidence d'agrément. La construction débute en 1754.

Quand Joseph-Marie Terray meurt en 1778, le château passe au fils de son frère, Antoine-Jean. Celui-ci remplace les jardins à la française par un parc à l'anglaise et entreprend de grandes transformations intérieures. Mais Antoine-Jean refuse d'émigrer à la Révolution : aïe, grosse erreur ! Arrêté en 1793, on l'exécute en 1794...

Vendu comme bien national, vidé de son mobilier, les Cosaques occupent le château en 1814 pendant la campagne de France : nouvelles dégradations ! Le parquet est démonté et brûlé pour chauffer les soldats et l'aile de services brûle entièrement. En 1910 commence la rénovation quand le comte de Rohan-Chabot, descendant des Terray, rachète la Motte-Tilly.


Et encore !