Petite histoire du château de Breteuil

Vinaigrette 0
Le château - ©Jebulon / Public domain Le château - ©Jebulon / Public domain
Château de Breteuil Château

Breteuil, petit château de brique et pierre au cœur de la verte vallée de Chevreuse où il fait bon flâner dans ses grands jardins... son histoire commence au Moyen-Age, où on trouve ici une maison forte du nom de Bévilliers dont il reste le colombier du XVe siècle. Nicolas Le Jay construit vers 1590 un corps de logis de style Louis XIII avec une cour carrée encadrée de deux pavillons d'angle. A quelques détails près, le château possède déjà l'aspect qu'on lui connaît aujourd'hui !

Vers 1604, Thibault Desportes, grand audiencier de la Chancellerie de France, acquéreur du domaine en 1596, fait aménager les intérieurs. En 1712, Claude-Charles Le Tonnelier de Breteuil acquiert le château. C'est à lui qu'on doit l'édification de deux ailes basses. Son fils fait tracer un vaste jardin anglais vers 1780 et charge le menuisier Pierre Bernard de remeubler le château. A la Révolution, comme beaucoup de nobles à cette époque, le baron de Breteuil se voit contraint à l'exil. Lorsqu'il regagne finalement la France en 1802, c'est pour y mourir en 1807...

En 1817, le domaine prend le nom de Breteuil, nom de la famille qui le détient depuis un siècle. Vous savez, on dénombre quelques illustres membres, dans la famille de Breteuil. Emilie, femme de science, traductrice de Newton et maîtresse de Voltaire ; Louis-Auguste, ministre favori de Louis XVI, à qui l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche offre en 1779 la célèbre table de Teschen, objet d'art incrusté de 128 pierres fines... Au XIXe siècle, on note des transformations. Dans un premier temps, les fossés d'eau sont convertis en douves sèches. Ensuite, Henri, marquis de Breteuil, fait ajouter au château deux ailes en retour d'équerre. De 1897 à 1903, Henri et Achille Duchêne réalisent des jardins à la française sur les plans de Le Nôtre.


Et encore !