A Chateauneuf-sur-Cher, les enfants ont leur basilique

Vinaigrette 0
Détail de la façade - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA Détail de la façade - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Basilique Notre-Dame-des-Enfants Basilique Pèlerinage

Une église pour les enfants

Déjà par le passé, la Vierge Marie semble avoir protégé Châteauneuf. Pendant les guerres de Religion en 1569, d'une. Pendant l'épidémie de peste de 1654 pendant laquelle on la prie ardemment, de deux... Elle méritait bien une belle et vaste église, non ?

Cette grande, si grande basilique au centre d'un petit village étonne. En plus, voilà le seul monument religieux de France dédié aux enfants ! L'église antérieure, bien modeste, datait probablement du XIe ou du XIIe s. Autant vous dire qu'en ce milieu de XIXe s, elle tombe en ruine.

L'idée géniale de Ducros

Car nous voilà en 1861 : l'abbé Jacques-Marie Ducros, curé doyen de Châteauneuf, se décarcasse pour tenter de reconstruire son église en ruines. Il faut tout reconstruire mais le pauvre curé n'a pas les moyens. Lui vient alors une idée...

En 1865, il demande à tous les enfants de France de lui envoyer 2 sous pour sa nouvelle église. Vraiment pas grand chose, quoi ! En échange, il promet de prier la Vierge pour eux. Le curé ne se doutait pas qu'il récolterait autant de dons... Car aux dons des enfants de France s'ajoutent maintenant ceux des enfants du monde entier !

Ducros n'en revient pas. De quoi bâtir son église, enfin ! Mais au fait, il lui faut un nom ! A qui la dédier ? Une petite fille de Semur en Bourgogne avait demandé dans sa lettre que la nouvelle église reçoive le nom de « Notre-Dame-des-Enfants »... Adopté !

Une immense confrérie

Le 30 mars 1866, l'archevêque de La Tour d'Auvergne érige la confrérie de Notre-Dame-des-Enfants dans l'église de Châteauneuf. Cette confrérie se doit de placer les enfants chrétiens sous la protection de la Vierge, de les encourager à prier pour eux et pour leurs parents, de se préparer à la première communion, de les former « à toutes les saintes pratiques de la religion ».

La confrérie compte vite des membres dans toute l'Europe, dans le monde même : en 2 ans, on compte plus de 100 000 fidèles ! Puis Ducros se rend au Vatican avec sous le bras la maquette de la statue de la Vierge des Enfants. Le pape Pie IX la trouve très belle. Si belle qu'il en demande une copie pour la placer sur son bureau !

Le 21 janvier 1870, le pape érige la confrérie en confrérie universelle. L'église quant à elle est érigée en basilique mineure en juillet 1896 par le pape Léon XIII, qui l'affilie à Saint-Pierre de Rome. La fête de Notre-Dame-des-Enfants se tient tous les 2 février depuis 1868 et un pèlerinage se déroule peu après l'Assomption.

Il faut imaginer les rues du petit village illuminées, décorées de fanions de toutes les couleurs ! La statue de la Vierge, toute décorée pour l'occasion, reçoit des foules d'enfants apportés par leurs mères devant le trône de Marie. D'ailleurs, les murs se sont au fil du temps tapissés de 2 000 ex-voto venus du monde entier : cas de guérisons, réussite aux examens scolaires, etc.

La construction de la basilique

Pour la construction, on fait appel à l'architecte de Vendôme Margaise, qui s’occupe du tracé des plans des fondations. On est au XIXe s, la mode est au néogothique : il s'inspire donc du Moyen-Age ! Pour la basilique en elle-même, on se base sur les dessins de l'architecte berruyer Auclerc.

Le tout dirigé par le frère Hariolf, de Châteauneuf. Les travaux de terrassement commencent en 1869. L'ensemble prend fin en 1886. Longue de 79 m, haute de 64, large de 20, la basilique porte tout en haut de son clocher une tiare, souvenir de la protection papale qui lui a été accordée... De nombreuses et jolies statues ornent son imposante façade.


Et encore !