Petite histoire du château ducal d'Argentan

Vinaigrette 0
Le château - ©Mlane78212 / CC-BY-SA Le château - ©Mlane78212 / CC-BY-SA
Château ducal d'Argentan Château

Forteresse stratégique des Plantagenêts au XIe siècle, le roi d'Angleterre Henri Ier Beauclerc (qui n'est autre que le fiston de Guillaume le Conquérant) la fait renforcer un siècle plus tard. Une gigantesque enceinte englobe peu à peu la ville, flanquée d'une dizaine de grosses tours avec en son milieu un haut donjon. Richard Cœur de Lion, Jean sans Terre et Henri II Plantagenêt feront d'Argentan une de leur résidence principale. Philippe Auguste prend la place en 1203 pour l'annexer au royaume de France : Argentan acquiert alors une place de première importance !

Oui ! Il faut savoir qu'en 1374, Argentan fait partie de l'apanage des comtes d'Alençon et se trouve alors agrandie de terres conquises en Bretagne, en Anjou, en Normandie et même en Ile-de-France ! La ville devient même la capitale de ce vaste domaine, c'est pour vous dire... C'est ainsi que le comte Pierre II entreprend la construction d'un grand logis résidentiel dès 1372 (notre palais ducal), englobant la grande forteresse édifiée par les Anglais. Ah mais ! On n'en a pas fini, avec ceux-là : ils reviennent assiéger la place plusieurs fois, l'incendiant en 1356, parvenant à la prendre en 1417 et à s'y maintenir jusqu'en 1449. Après la guerre de Cent Ans, vous pensiez revenir au calme ? Que nenni... Nous voici en pleines guerres de Religion !

Entre deux séjours du roi François Ier en 1517 et 1531, la ville est prise par les troupes du duc de Montgomery en 1568. Mais le palais résiste ! On rapporte que, enfermée dans l'église Saint-Martin, la garnison du château leur tire un coup de couleuvrine. L'église ébranlée, le duc et ses troupes prennent leurs jambes à leurs cous après avoir y avoir mis le feu... Allez, acte final ! Louis XIII ordonne la destruction du donjon en 1617...


Et encore !