Saint-Génitour : une histoire de trou et de tête décollée

Vinaigrette 0
La façade - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA La façade - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Eglise Saint-Génitour Eglise paroissiale Martyr Miracle Légende

Des saints franchement grivois !

L'église date de la fin du XIe siècle, construite par l'abbaye de Déols (36). Génitour fait partie de ces saints phalliques (comme leurs noms l'indiquent), si populaires en Berry, censés guérir les femmes stériles et redonner un peu de peps à ces messieurs.

Et oui, dans le Berry, on est gâté niveau noms de saints grivois ! Saint Phallier (à Châbris), saint Greluchon (à Gargilesse), saint Ludre (à Déols)...

Saint Génitour : mince, ma tête !

Une mère et ses fistons

Génitour, c'est le patron de Le Blanc. Voilà ce que dit la légende (celle des Bons Saints) sur ce monsieur : sainte Maure et ses 9 fils étaient venus de Hongrie jusqu'à Tours se faire baptiser par saint Martin, après avoir renié leur foi païenne.

Après quoi ils purent tranquillement repartir chez eux. Sauf que le roi des Goths, pas franchement jouasse de leur conversion, fit envoyer une horde de cavaliers à leurs trousses, jusqu'à Le Blanc. On les menaça, on les força à renoncer à leur foi, mais non : ils refusèrent. La sentence sera terriibble !

Un trou dans la porte

Chaque frère sera exécuté, près de la rivière, sur la ville haute. Génitour, l'un d'eux, se fit décapiter. Mais aussi sec, il attrapa sa tête, passa le cours de la Creuse et se rendit à l'église où il trouva la porte fermée. Pas grave ! Il frappa plusieurs fois. Une voix lui répondit : « Quoi ? Qui c'est ? »

C'était le vieux gardien de l'église, aveugle de naissance. Et têtu, avec ça ! Il ne voulut pas faire rentrer Génitour. Alors, celui-ci perça un trou dans l’épaisseur de la porte et dit : « R'garde don' dans l'trou, je suis Génitour. » Ce que le vieux fit... qui recouvrit aussitôt la vue !

Du coup, en mémoire de ce miracle, on a percé un trou dans la porte, un trou où parait-il on met le doigt pour que guérissent les problèmes d'yeux... Les reliques des « Bons Saints » sont conservées dans l'église Saint-Etienne de Le Blanc : celles de Messaire, Tridore et Principin...

Une église avec un plan de corps décapité ?

Sur la porte flanquée du trou, on voit de petites sculptures dans le bois, des sortes de blasons flanqués de personnages dont l'un d'eux semble dévoré par un loup.

Le plan de l'église semble un peu biscornu, non ? On dit que beaucoup d'églises ont l'axe du chœur qui n'a pas la même direction que celui de la nef. Il semble incliné vers la gauche, une direction qui rappellerait la tête penchée de Jésus sur la croix. On l'a déjà vu, notamment avec l'église romane de Preuilly (37).

Ici, le chœur suit cette direction, mais en plus, il semble carrément séparé de l'église ! Un plan qui ressemblerait donc au corps couché d'un homme... dont la tête a été tranchée ! Doit-on y voir un rappel du martyr de saint Génitour ?


Et encore !