Petite histoire du nougat de Saint-Tropez

Vinaigrette 0
Le nougat - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA Le nougat - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Spécialité

Késako ?

S'il n'y a qu'une gourmandise à rapporter de Saint-Tropez, c'est bien son nougat ! Tendre, tout blanc, truffé de pistaches, de miel de Provence et d'amandes espagnoles...

Colette l'adorait déjà, quand le célèbre café Sénéquier (qui le fabrique et le vend toujours) était à la mode dans les années 30. Bref, le nougat de Saint-Trop', c'est une institution !

La petite histoire

Une belle médaille

On doit la création du nougat de Saint-Tropez à Martin Sénéquier, en 1887. On le reconnaît de loin, son nougat, dans son bel emballage rouge et bleu qui rappelle « Médaille d'argent Poitiers 1889 » et « Médaille d'argent Bordeaux 1897 ». Des mentions qui font référence aux expositions internationales dans lesquelles notre nougat a obtenu un prix !

Suffren... dans le nougat

Pour ceux qui se poseraient la question... le monsieur sur l'emballage, c'est le bailli de Suffren ! Pierre-André de Suffren, célèbre navigateur originaire de Saint-Tropez, chevalier puis bailli de l'ordre de Malte. Capitaine de la marine royale au XVIIIe siècle, on l'envoie aux Indes où il bat plusieurs fois les Anglais... Sa statue se trouve sur le quai Suffren.


Et encore !