Petite histoire de la fontaine des Innocents

Vinaigrette 0
La fontaine - ©Kmlz / CC-BY-SA La fontaine - ©Kmlz / CC-BY-SA
Fontaine des Innocents de Paris Fontaine

Achevée en 1549 par le sculpteur Jean Goujon et l'architecte Pierre Lescot, notre fontaine se trouve au départ à l'angle de la rue Saint-Denis et de la rue Berger (autrefois rue aux Fers), collée à l'église et au cimetière des Innocents (qui n'existent plus, vous allez le voir). Lorsqu'on supprime le cimetière des Innocents en 1786, on déménage la fontaine là où se trouvait le charnier. Le monument ne comptait seulement que 3 faces lors de sa réalisation ; le sculpteur Augustin Pajou en ajoute une quatrième en 1788 lorsque les architectes Poyet et Molinos réaménagent la fontaine.

Les bas-reliefs représentent des nymphes, d'où son nom de « fontaine des Nymphes » ! On détruit le cimetière, mais pour mettre quoi à la place, au fait ? Un marché, celui des Innocents, qui s'établit là en 1788 ! Ce n'est pas fini : en 1858, on le remplace par un petit square. Et oui, les gigantesques Halles de Baltard viennent de se construire, le petit marché devient donc inutile... L'architecte Gabriel Davioud se charge de placer notre fontaine au milieu d'un grand bassin, en 1860. Et voilà ! Depuis cette époque, le square Joachim-du-Bellay sert de point de rendez-vous à beaucoup de Parisiens, tout ça sous le regard des nymphes de Goujon...


Et encore !