Musées insolites

Vinaigrette 0
Mortemer - ©Anabase4 / CC-BY-SA Mortemer - ©Anabase4 / CC-BY-SA

Envie de frissonner, d'être surpris ? Il existe quelques petits musées insolites, en France, qui abordent sorcières, fantômes et faits-divers en tout genre... Voilà notre sélection !

SOMMAIRE
1- Musée de la sorcellerie (18)
2 - Musée des légendes et des fantômes de Mortemer (27)
3 - Le manoir de Paris
4 - Musée des Métiers et Légendes de la Forêt d'Orléans (45)


Musée de la sorcellerie

La chasse est ouverte !

En France, la sorcellerie apparaît au XIIe s avec les Vaudois, considérés comme hérétiques par le Pape. En fait, ce ne sont que des disciples de Pierre Valdo, un Lyonnais qui vit dans la pauvreté la plus totale et qui se met à prêcher dans les rues de sa ville. Une pratique interdite, qui lui vaut les foudres de l'Eglise ! Ce sont bel et bien des sorciers qui vénèrent le Diable...

Excommuniés en 1184, les Vaudois continuent tout de même à se répandre, surtout en Italie et en Suisse. Et voilà la fameuse chasse aux sorcières entamée ! On pense qu'elle a commencée vers le Dauphiné dans les années 1430. Une bulle du pape Jean XXII dit vers 1330 :

Nous apprenons avec douleur l'iniquité de plusieurs hommes chrétiens seulement de nom. Ils traînent avec la mort et pactisent avec l'enfer car ils sacrifient aux démons ; cette peste prend dans le monde des développements insolites, elle envahit de plus en plus le troupeau du Christ.

Cette chasse enflammera tout l'Occident entre 1580 et 1670... On disait même que sous Charles IX, il y avait 30 000 sorciers rien qu'à Paris !

Berry sorcier

Mais la région qui a su préserver intact cette tradition, c'est bien le Berry. George Sand et Claude Seignolle ont d'ailleurs très bien popularisé la sorcellerie dans cette région, qu'on voit toujours comme marécageuse, embrumée et farouchement sauvage. Pourquoi, me direz-vous, dans le Berry plus qu'ailleurs, les sorciers ont une place à part ?

Peut-être parce que la région est longtemps restée isolée, coupée du reste du pays, à l'écart des grandes voies de communication...Et puis, tenez, la ville de Bourges, dans le Cher, est considérée comme la ville de l'alchimie ! On y trouve les noms évocateurs de la rue d'Alchimie, rue du Puits Noir, rue de Mausecret... Dans ce quartier, la tour d'angle de la vieille muraille fortifiée s’appelait... tour du Diable.

Ah, ah... mystère ! Rien que les plafonds peints d'étranges symboles de l'hôtel Lallemant intriguent encore les curieux. On murmure que Jacques Cœur était lui-même alchimiste à ses heures perdues... Partout dans le Berry, on trouve des légendes relatives aux sorciers : la célèbre birette, typique de la région, homme ou femme en chemise vendu au diable et vêtu d'une peau de bête ; le meneu de loups, conduisant ses bêtes au son de sa cornemuse les soirs de pleine lune.


Musée des légendes et des fantômes de Mortemer


Puisque l'abbaye est hantée, et bien ! Ce musée fondé en 1985 tombe à pic. Avec ses « sons et lumières », elle raconte l'histoire de la dame blanche de l'abbaye, Mathilde, qui hante les lieux depuis des siècles...

Mais pas que ! Plusieurs légendes se mêlent ici : celle des moines massacrés durant la Révolution et dont les âmes hanteraient encore Mortemer, celle encore de la garrache et bien d'autres... Et si cela ne vous suffit pas, promenez vous donc à travers les ruines si romantiques de l'abbaye... N'y ressentez-vous pas comme un malaise, un frisson indicible et glacé qui vous parcourt le dos, le sentiment d'être... épié ?

C'est normal, on ne compte plus les témoignages de bruits suspects, de déplacements d'objets et d’apparitions étranges qui se sont déroulés ici... Peut-être encore l'âme solitaire de Mathilde l'Emperesse, duchesse de Normandie, comtesse d'Anjou, grand-mère de Richard Cœur-de-Lion ?


Le manoir de Paris


Un concept inédit en France, qui met en scène Paris comme vous ne l'avez jamais vu... Au 18, rue de Paradis, la belle façade des anciennes faïenceries de Choisy-le-Roi accueille depuis 2011 le fameux Manoir, véritable maison hantée composée d'une vingtaine de pièces (sur plus de 1 000 m2) qui dans une pénombre inquiétante, vous conte quelques unes des plus célèbres légendes parisiennes...

Amateur de sensations fortes, bienvenue ! Le parcours vous fera découvrir : les catacombes, le Fantôme de l'Opéra, le Masque de fer à la Bastille, quelques faits divers ayant pour cadre le métro, les égouts, le cimetière du Montparnasse, et bien d'autres, plus sanglants et mystérieux encore !


Musée des métiers et légendes de la forêt d'Orléans


L'histoire de la grande forêt orléanaise racontée dans un musée pour le moins original ! En plus de présenter techniques, outils et machines, la petite exposition présente les légendes qui y sont tapies : dames blanches, loups, mais aussi traditions locales, comme la célèbre Bête d'Orléans.

Vous croyez que seul le Gévaudan a le droit à son loup ? Non ! Le centre de la France aussi ! Cette bête, dont on conserve le corps empaillé au muséum d'histoire naturel d'Orléans, a été au centre d'une gigantesque battue, au début du XIXe s. Pourquoi ? Parce qu'on l'accuse d'avoir dévoré plusieurs femmes et enfants, vers 1815, en pleine forêt.

Comme pour le Gévaudan, les témoignages disent de cette bête qu'elle paraît invulnérable, qu'une épaisse cuirasse la recouvre et que sa férocité en surprend plus d'un... Le musée occupe les jolis communs du château de Loury, assis au milieu de son grand parc.


Et encore !