Guerre et paix... avec la cathédrale Nevski en guise de conclusion

Vinaigrette 0
La cathédrale - ©Annesov / CC-BY-SA La cathédrale - ©Annesov / CC-BY-SA
Cathédrale Alexandre Nevski Cathédrale

Un véritable déferlement de dons s'opère pour offrir aux Russes de Paris un lieu de culte digne de ce nom ! Tous les orthodoxes donnent, les riches comme les plus pauvres... l'un offre 100 000 francs, un étudiant grec de la Sorbonne 20 centimes... Il est vrai que la première chapelle fondée en 1816 par Alexandre Ier pour les diplomates russes dans leur ambassade rue de Berri devient un peu petite ! C'est ainsi que le prêtre Joseph Vassiliev, arrivé à Paris en 1846 pour desservir la chapelle, se met à collecter des fonds pour la construction d'un lieu de prière plus important.

En France, il faut bien vous imaginer que le souvenir de la campagne de Russie reste encore trop présent et ce n'est pas la guerre qui éclate en 1848 qui arrange les choses... obstiné, le père continue néanmoins sa collecte. Finalement, à la fin du conflit, Vassiliev voit son projet accepté. Le tsar Alexandre II contribue en donnant 50 000 roubles de sa fortune personnelle. La première pierre est posée en 1859 et la construction s'achève 3 ans plus tard. On confie sa réalisation à l'architecte Ouzmine de l'académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg ainsi qu'au maître-d'œuvre Strom (qui réalisa la cathédrale Saint-Vladimir de Kiev).


Et encore !