Souvenirs de la duchesse de Berry et du petit Henri d'Artois à Maupas

Vinaigrette 0
Henri d'Artois - ©Leipzig University Library / Public domain Henri d'Artois - ©Leipzig University Library / Public domain
Château de Maupas Château Marie-Caroline de Naples et de Sicile

Moi, le précepteur du comte

Tissu sanglant et mèches de cheveux

Auguste de Maupas habite le château au XIXe s. Après avoir reçu de Napoléon la Légion d'Honneur, il devient sous-gouverneur du comte de Chambord, Henri d'Artois, en 1827. Le petit Henri l'adore, il lui envoie des dessins.

Auguste lui répond par lettres : des souvenirs émouvants qu'on retrouve au château... On conserve aussi des mèches de cheveux des membres de la famille royale ou un bout de tissu taché du sang du duc de Berry, mortellement blessé par son assassin...

Ou encore le nécessaire à ongle de la duchesse de Berry, son lit à la polonaise, la tapisserie de soie d'or italienne offerte par le comte de Chambord... Un peu comme les souvenirs de Marie-Antoinette à Ainay-le-Vieil, Maupas cache des trésors !

Bourbon dans la tempête

La mère du comte Henri, la duchesse de Berry, vient à Maupas alors qu'elle se rend en Vendée au moment de la monarchie de Juillet. Les Maupas et les Bourbon deviennent des amis, ce qui explique les nombreux souvenirs laissés par eux à Maupas !

Mais au fait, vous vous demandez peut-être qui sont ces Bourbons dont on parle depuis tout à l'heure ? Voilà l'histoire...

Le comte et la duchesse

Meurtre sauvage

En ce début de XIXe s, le contexte politique n'est pas terrible. Le roi s'appelle Louis XVIII, il est vieux et malade. Son frère va lui succéder, le futur Charles X, ou peut-être son fils le duc de Berry ? Sauf que celui-ci se fait assassiner en sortant de l'Opéra par un certain Louvel, en 1820...

Plus personne pour le trône, donc. Sauf que la duchesse de Berry, Marie-Caroline de Bourbon-Sicile accouche d'un fils, le petit Henri d'Artois, duc de Bordeaux et comte de Chambord. « L'enfant du miracle » comme dit Lamartine !

Mais celui qui devait devenir le nouvel Henri V passera son enfance en exil pendant la Révolution de 1830, laissant le champ libre aux cousins, les Orléans, haïs car considérés comme régicides. Louis-Philippe prend donc le pouvoir...

Echec et mat

La mère d'Henri, en exil à l'étranger avec son fils, veut tout faire pour qu'il récupère la couronne. Car c'est l'héritier du trône selon les légitimistes ! Marie-Caroline revient en France en 1832, s'en va en Vendée pour rallier le peuple à sa cause. En chemin elle s'arrête à Maupas, chez son ami Auguste.

Mais son retour vire à l'échec ! Elle trouve refuge à Nantes avant de se faire arrêter et envoyer à la citadelle de Blaye (33)...

Quant à son fils, il parvient à se faire reconnaître officiellement des Orléans comme légitime au trône en 1873. Tout se finit bien alors ? Non, car Henri refusera de reconnaître le drapeau tricolore comme emblème de la République et sera définitivement effacé de la scène publique. Il meurt en 1886 sans héritier, laissant les querelles se ré-ouvrir entre Bourbon et Orléans...


Et encore !