Petite histoire du Vieux port de Sète

Vinaigrette 0
Le canal - ©Harrieta171 / CC-BY-SA Le canal - ©Harrieta171 / CC-BY-SA
Vieux port de Sète Port Canal

Sète, patrie de George Brassens, qui dans sa Supplique pour être enterré à la plage de Sète chante : «  Juste au bord de la mer à deux pas des flots bleus, creusez si c'est possible un petit trou moelleux, une bonne petite niche. Auprès de mes amis d'enfance, les dauphins, le long de cette grève où le sable est si fin, sur la plage de la Corniche »... Aah, oui ! La plage de la Corniche, ses criques, la silhouette de ses pins sur le ciel bleu méditerranéen... toute une histoire ! Et si on ne vient pas pour la bronzette, on peut partir à l'aventure, visiter son Vieux port : vieux, tout à fait !

Il faut dire que Sète a vu le jour au XVIIe siècle : c'est le ministre de Louis XIV, Colbert, qui décide de construire un port sur la Méditerranée, au bout du canal des Deux-Mers. Le concepteur du canal du Midi, l'ingénieur Pierre-Paul Riquet, pose la première pierre en 1666. Louis XIV incite alors les gens à venir s'y installer en les exemptant d'impôts. La bonne aubaine ! Commerces et maisons ne tardent pas à se multiplier. Riquet quant à lui continue ses travaux avec l’aménagement des jetées de l'avant-port et du canal de Sète entre l'étang de Thau et la mer.

En 1840, Sète devient le 5e port français ; aujourd'hui à la 11e place, il reste tout de même le premier port de pêche en Méditerranée ! Alors, Sète, vous trouvez ça comment ? Les petites maisons colorées pressées les unes contre les autres, le doux clapotis de l'eau contre les coques des bateaux, le ciel bleu, un soleil chaud, chaud... aah, ça y est, on est en vacances !


Et encore !