Petite histoire du château des Bruneaux

Vinaigrette 0
Le château - ©Daniel Villafruela / CC-BY-SA Le château - ©Daniel Villafruela / CC-BY-SA
Château des Bruneaux Château

Au temps des premiers seigneurs

Les premiers seigneurs connus sont les Berchoux au XIIIe siècle, avec Jean de Berchoux, seigneur de Bruneaux. Cependant, la construction d'une petite forteresse remonte au XVe siècle. A la toute fin du XVIe siècle, le château passe aux Ansermet : lorsque le dernier membre de la famille disparaît, le domaine passe par alliance en 1753 à Jean-Baptiste Michel de Charpin, seigneur de Feugerolles.

Ce monsieur quitte son château de Feugerolles et vient aussitôt vivre aux Bruneaux ! Il faut dire que le nouveau propriétaire vient d'hériter de son oncle, il va donc en profiter pour faire transformer la vieille maison en beau château flambant neuf... L’architecte Jean Le Vacher s'en occupe dès 1777 et les travaux s'achèvent en 1784. Le château prend alors son aspect actuel !

On a gardé la base de la forteresse primitive et élevé dessus un bel avant-corps prolongé par deux ailes latérales avec une balustrade au sommet. Le tout d'une sobriété sans pareille ! Mais voilà, Louis-Alexandre de Charpin se fait arrêter à la Révolution ; le château, lui, ne subit aucun dégât. En 1896, les Charpin reviennent s’installer dans leur château de Feugerolles et vendent les Bruneaux aux Chapelon.

Des travaux controversés

En 1967, stupeur ! La famille est expropriée. La commune veut faire raser le château et utiliser la place pour construire des immeubles, un ensemble moderne dessiné par Le Corbusier. Et oui ! Parce que celui qui, de son vrai nom s'appelle Charles-Édouard Jeanneret-Gris, a réalisé à Firminy l'église Saint-Pierre et cette imposante « unité d'habitation » !

Heureusement, une association empêche le désastre à coups de pétitions. 2 ans plus tard, on a trouvé un arrangement : la société d'Histoire de Firminy s'engage à restaurer le château et à le transformer en écomusée : une forge, une clouterie, qui rappelle que dans la région, on a beaucoup extrait le charbon !

On visite aussi la chapelle, les intérieurs du château meublés façon XVIIIe siècle, dont la belle cuisine voûtée, la petite chambre de Louis-Alexandre de Charpin... Un petit tour dans le beau parc est possible avec son jardin à la française et son potager.


Et encore !