Petite histoire du château de Trévoux

Vinaigrette 0
Le château - ©Toutaitanous / CC-BY-SA Le château - ©Toutaitanous / CC-BY-SA
Château de Trévoux Château

Une sentinelle !


Avec une position pareille, on imagine sans mal l’intérêt stratégique du site : ce sont les seigneurs de Villars qui font construire un château ici, au début du XIIe siècle, à l'emplacement d'un castrum gallo-romain. Leur but ? Se protéger de leurs ennemis les comtes de Savoie mais aussi contrôler le cours de la Saône ! Au tout début du XIVe siècle, les Thoire-Villars font construire les remparts en briques rouges qui entourent la ville et font élever le donjon au milieu du château. La voilà, cette fameuse tour ! Un puissant donjon octogonal autrefois haut de 28 mètres, aujourd’hui ramené à 16 mètres. Ce qui fait une de ses particularités, sa bichromie : calcaire blanc et calcaire ocre se mêlent harmonieusement.

Il se compose de grandes fenêtres et d'un escalier à vis qui permet de monter aux étages. Les travaux se poursuivent tout le long du XIVe siècle : de la tour à 8 faces partent deux courtines qui aboutissent à une tour ronde et à une autre à 3 étages, les 3 formant un triangle. On construit aussi un corps de logis avec salles de réception à l'étage et cuisines au rez-de-chaussée. Comme quoi, un puissant système défensif peut se marier avec les fonctions d'une demeure d'agrément ! D'ailleurs, une tour aujourd'hui détruite abritait... les latrines !

Le temps des Bourbons


Bref. En 1402, les Thoire vendent leur château aux Bourbons, qui ne viendront presque jamais à Trévoux. Parmi eux se trouve le connétable Charles III de Bourbon : en 1527, ce sieur se voit dépossédé de tous ses biens, de toutes ses terres... dont Trévoux ! Oh, qu'a donc t-il fait pour mériter ça ? Hé bien voilà : tout commence avec la disparition de sa femme Suzanne de Bourbon (sa cousine, en fait) en 1521. La dame lui lègue tous ses biens, un héritage colossal il faut bien le dire !

Le roi François Ier, qui n'aime pas son cousin, fait main-basse sur l'héritage un an plus tard. Sauf que Charles l'a mauvaise : vengeance ! Il se mettra au service de Charles Quint en 1523. Fricoter avec l'ennemi lui vaudra la confiscation de ses biens par son roi... Voilà pour les Bourbon. Revenons à nos moutons ! Dès la fin du XVIe siècle, le château n'est plus habité. En 1793, les étages les plus hauts du donjon sont détruits. Plusieurs campagnes ont été réalisées au XXe siècle depuis son classement aux monuments historiques en 1913.


Et encore !