Petite histoire du château de Montmirail

Vinaigrette 0
Le château - ©Garitan / CC-BY-SA Le château - ©Garitan / CC-BY-SA
Château de Montmirail Château Cardinal de Retz

Une terre de Champagne


Visiter Montmirail, dans la Marne, c'est aller à la rencontre de grands personnages ! Tenez, Jean-François-Paul de Gondi, par exemple, qui naît au château en 1613. Gondi, le futur cardinal de Retz ! Son père avait reçu au château le célèbre Vincent de Paul dont il était le protecteur.

Mais bien avant lui, on trouve le connétable de France Jean de Montmirail, valeureux compagnon d'armes de Philippe Auguste pendant les croisades. Le château se transmet alors par mariage : les Coucy, les Roucy, les Sarrebrück. A la mort du dernier Sarrebrück, Montmirail passe à Charles de Silly, seigneur de la Roche-Guyon. C'est son fils Jacques qui fait reconstruire le vieux château au milieu du XVIe siècle. Et puis Montmirail revient à sa nièce, l'épouse de Philippe-Emmanuel de Gondi, général des galères de France.

Gondi, cardinal de Retz


Ah, la famille de Gondi ! Nous y voilà ! Celui qui nous intéresse, c'est le cardinal... La famille de ce petit homme noiraud, myope, le destine très jeune à une carrière ecclésiastique. Lui ? Pas vraiment... il préfère les intrigues et les duels. Arrivé à Paris, il complote contre Richelieu et se rallie à la Fronde. Et puis, Gondi devient cardinal en 1652. Ayant bravé l'autorité royale, il termine sa vie en exil dans l'abbaye de Saint-Denis où il se consacra à l'écriture de ses Mémoires... Et Montmirail dans tout ça ? Le frère du cardinal vendra le château familial en 1655...

Louvois... et la suite de l'histoire


Mais pas le temps de souffler ! Le duc de Noirmoutier, Louis de La Trémoille, le rachète et le transforme aussitôt : il garde les fondations du château des Silly, le remaniant en un corps de logis flanqué de petites ailes latérales. [up]1672 voit débarquer un autre « grand », le ministre de Louis XIV, Michel Le Tellier marquis de Louvois. Le monsieur rachète le domaine et fait dessiner des terrasses au grand Le Nôtre... Son fils recevra d'ailleurs le roi Soleil pendant un mois, en 1687 ![/up]

Les Tellier gardent le château tout le long du XVIIIe siècle : Augustine Le Tellier le donnera en dot à son mari Ambroise de La Rochefoucauld, futur duc de Doudeauville... Et bien ! Je vous disais bien que Montmirail en avait vu passer, du beau monde ! Oui, mais si aujourd'hui notre château offre un visage bien paisible, ça n'a pas été toujours le cas, surtout lors des deux Guerres Mondiales : d'abord l'occupation par le général Von Bulow pendant la bataille de la Marne en 1914, puis celle des troupes allemandes en 1940. Les Rochefoucauld ont vendu Montmirail à la toute fin du XXe siècle après l'avoir entièrement restauré.


Et encore !