Petite histoire de la tour Saint-Aubin d'Angers

Vinaigrette 0
La tour - ©Romainberth / CC-BY-SA La tour - ©Romainberth / CC-BY-SA
Tour Saint-Aubin d'Angers Tour

Du haut de ses 54 m de haut, la tour Saint-Aubin vous contemple... en fait, celle-ci faisait partie de l'abbaye Saint-Aubin fondée vers 530 par saint Germain sur ordre du roi Childebert. C'est la plus ancienne abbaye d'Anjou, occupée d'abord par des moines réguliers, puis au Xe s par des moines bénédictins. Dédiée d'abord à saint Germain d'Auxerre, elle prend le nom de saint Aubin en souvenir de l'évêque d'Angers.

Un mot sur les bâtiments actuels de l'ancienne abbaye, qui datent de la fin du XVIIe s. Au début du XIXe s, on trouve là les services de la préfecture du Maine-et-Loire, qui a installé ses archives dans la salle capitulaire. L'église abbatiale est alors éventrée pour percer une rue...

Cette tour alors, quelle est-elle ? Jusqu'à la Révolution, elle abrite les cloches, servant en quelque sorte de beffroi. L'abbé de Saint-Aubin, Robert de La Tour-Landry, pose la première pierre de la tour en 1130. On a un rez-de-chaussée, salle carrée couverte de voûtes, puis un escalier vous emmène aux 3 étages successifs. La tour devait porter une flèche au sommet du troisième étage, mais apparemment, on manqua de moyens pour la réaliser ! On couvre donc d'une toiture en ardoise, puis plus tard, d'un lanternon.


Et encore !