Petite histoire de la cathédrale de Blois

Vinaigrette 0
La cathédrale - ©DC / CC-BY-SA La cathédrale - ©DC / CC-BY-SA
Cathédrale Saint-Louis de Blois Cathédrale

Notre cathédrale gothique a d'abord été un petit oratoire dédié à Saint-Pierre, qui changera de nom pour Solenne lorsqu'on transfère les reliques du saint en 589. Solenne ? Oui, évêque de Chartres au Ve siècle, qui, dit la légende, aurait été présent lors du baptême de Clovis aux côtés de saint Rémi... Il meurt près du château de Luynes, en Touraine. Son successeur envoie alors une petite troupe récupérer son corps pour l'enterrer à Chartres. Chose faite en quelques jours, nos hommes chargés de cette tâche rentrent sur Chartres, en faisant une halte à Blois. Là, les habitants proposent d'abriter les reliques pour la nuit dans leur église Saint-Pierre... Le lendemain, au moment de repartir... impossible de soulever la châsse ! Solenne serait apparu à l'évêque de Chartres pour lui ordonner de laisser ses reliques à Blois ! Et voilà toute l'histoire...

En tout cas, on reconstruit l'église vers 650 puis en 1016 en beaucoup plus vaste (une sorte de basilique romano-byzantine), avant que le comte de Blois Thibault le Grand ne procède à une reconstruction totale du monument à peine un siècle plus tard ! Les travaux s'achèvent en 1106. La cathédrale subit de nombreux dommages, notamment au moment des guerres de Religion, en 1568 : les protestants vont jusqu'à brûler les reliques de Solenne ! A la fin du XVIIe siècle (1678, plus précisément), une tempête ravage notre église (qui n'a pas encore le titre de cathédrale), ne laissant debout que son clocher... C'est là qu'intervient la femme du contrôleur des finances de Louis XIV, Colbert. Marie Charron, c'est son nom, demande au roi de faire reconstruire l'église, qui sera consacrée en 1730 sous son nouveau nom ! Et oui, son nom actuel en fait : Saint-Louis, en hommage au roi Soleil... Elle reçoit son titre de cathédrale en 1697, lors de la création de son évêché.


Et encore !