This website requires JavaScript.

Petite histoire du château aux 100 fenêtres

Le château | Libriothecaire / CC-BY-SA
Château Château de Loyat

Un surnom presque exact !

Surnommé château aux 100 fenêtres, il y en a en fait... 94 !

Un architecte vraiment local

L’architecte du château, Olivier Delourme, est natif... de Loyat !

Outre le château construit entre 1718 et 1734, on lui doit notamment le château morbihannais de Kerguehennec.

Un oncle et un neveu

Je vous présente maintenant celui pour qui se construit le château : le vicomte de Loyat René-Charles de Coëtlogon, conseiller au Parlement de Bretagne.

Neveu du célèbre vice-amiral et maréchal de France de Louis XIV, Alain-Emmanuel : celui-ci contribue d’ailleurs largement au financement de la construction.

Alain-Emmanuel Coëtlogon obtient le bâton de maréchal 4 jours avant sa mort, en 1730, à 84 ans...

Tiens ! Est-ce parce que son oncle lui a quasiment payé la construction de son château que son neveu fait pression à la Cour pour qu'il obtienne le titre de maréchal ?


Alain-Emmanuel de Coëtlogon par Y.-E. Collet

Alain-Emmanuel de Coëtlogon par Y.-E. Collet | ©Rama / CC-BY-SA

La bonne remarque de l'architecte

Vers 1709, René-Charles de Coëtlogon fait reprendre le fronton de son château, qu'il trouve brusquement très dénudé.

Il demande à l'architecte Delourme d’ajouter de la décoration.

Ce dernier lui répond du tac au tac :

« Ce genre de sculpture, vous seriez obligé de le mettre tout autour du bâtiment ou au moins de la façade, ce qui entraînerait une dépense supplémentaire...
« Mettre seulement un morceau d’architecture à une pièce me paraît aussi ridicule qu’un colifichet ou un justaucorps dont les manches seraient de drap fin et le reste de gros drap. »
(vu dans les Mémoires de l’Association Bretonne, tome 28, 1910)

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !