Louis-René de Rohan et le célèbre collier

Vinaigrette 0
Louis-René - ©Public domain Louis-René - ©Public domain
Palais des Rohan de Strasbourg Château Cagliostro Louis-René de Rohan

Un autre cardinal, célèbre, aussi celui-là : Louis-René-Edouard de Rohan. Issu de la même famille qu'Armand, celui-là devient l’une des victimes de la célébrissime affaire du Collier de la reine ! Les Mémoires de Mme d'Oberkirch racontent :

« C'était un fort grand seigneur, pour qui les domaines de l'évêché en France et en Allemagne n'étaient, disait-il, qu'une bague au doigt. Quel anneau ! »

Excentrique et toujours joyeux, Les 4 cardinaux de Rohan en Alsace de Le Roy de Sainte-Croix (1880) rapportent que la veille de Noël, un petit marché se tenait devant le palais, avec un étal de vaisselle et de pleins de choses.

Une vieille femme expose ses assiettes quand soudain le cardinal débarque avec son carrosse au grand galop et roule sur la vaisselle ! On s'insurge, on râle déjà... quand le cardinal fait donner une grosse bourse d'écus d'or, trois fois au moins la valeur de la vaisselle bon marché...

Oui, et même que le cardinal reçoit le célèbre Cagliostro au palais, en 1780 ! Impliqué dans l’affaire du Collier, la bonne société se l'arrache : on le dit guérisseur et alchimiste, homme bien mystérieux, intronisé dans la franc-maçonnerie londonienne...

Entre 1780 et 1783, il vit à Strasbourg, nourri et blanchi par notre cardinal : on le trouve alors au 12 rue de la Râpe, dans la « maison de la Lanterne »... E le cardinal ? Après le scandale du Collier, on le retrouvera exilé à la Chaise-Dieu... et toc !


Et encore !