Une histoire d'amour au coeur des grottes de Thouzon

Vinaigrette 0
L'intérieur - ©Véronique PAGNIER / Public domain L'intérieur - ©Véronique PAGNIER / Public domain
Grottes de Thouzon Cavité naturelle Histoire d’amour Légende

Une grotte de légende !

Noélie se fait la malle

Si je vous dis qu'on l'appelle aussi « grotte des Fées »... Aah, c'est que les histoires courent autour de cette grotte mystérieuse ! D'ailleurs, une légende a vu le jour : très peu basée sur des faits historiques, mais bon... C'est le Guide de la Provence mystérieuse (éd Tchou) qui nous l'apprend.

Au tout début du XIIIe s, le comte de Toulouse Raymond VI voulait marier sa fille Noélie à un seigneur ami et voisin. Mais le mariage avec un parfait inconnu, ce n'était pas dans les projets de la belle, qui elle aimait... un troubadour.

Une nuit, elle s'enfuit avec lui... Ils sont déjà bien loin lorsque Raymond s'en rend compte. Hors de lui, il envoie ses hommes de main à la poursuite des deux jeunes tourtereaux. Cherche, Raymond, cherche ! Tu ne les trouveras pas...

Cachette secrète

En fait, ils se sont bien cachés dans le château de Thouzon, en Provence. Les hommes du comte l'apprennent et comptent bien coincer les deux amants. Sauf que... à chaque fois, ils leur échappent ! Mais... comment font-ils ?! Connaissent-ils des trappes, des passages secrets ?

Non, mieux que ça : on dit qu'une partie de la grotte communiquait avec le château et qu'ils avaient trouvé un passage secret qui leur permettaient de se dérober à volonté... En tout cas, jamais Raymond ne put mettre la main sur les amoureux, qui sans doute ont vécu heureux...

La visite

La découverte !

Comptez une petite heure pour la visite : prévoyez un pull, fait pas bien chaud ! 13°C en moyenne seulement l'été... L'occasion, à cette période de l'année, de respirer un peu et d'en apprendre un peu plus sur le site...

En 1902, des ouvriers travaillant dans une carrière découvrent la grotte de Thouzon, au Thor, à flanc de colline. C'est un massif calcaire du crétacé, dont on découvre d'abord la « muraille du Diable », long passage étroit de près de 300 m de long : en fait, cette galerie a été creusée par une ancienne rivière souterraine !

Une merveille

Au menu de la visite, justement : le lit fossile de la rivière souterraine, puis au bout, une cavité d'une dizaine de mètres : le spectacle se passe ici ! Les ruissellements d'eau, depuis 60 millions d'années, ont donné naissance à des concrétions incroyables sur les parois : stalactites, stalagmites, draperies...

Le clou du spectacle, ce sont ces stalactites « fistuleuses », uniques, de 2 m de haut pour 3 mm de diamètre ! Le tout dans des coloris incroyables, du blanc pur au jaune d'or...


Et encore !