Un soir de 1623. L'apparition qui chamboule Yves Nicolazic à jamais

Vinaigrette 0
La statue découverte, chapelle des Carmes, Rennes - ©GO69 / CC-BY-SA La statue découverte, chapelle des Carmes, Rennes - ©GO69 / CC-BY-SA
Basilique Sainte-Anne d'Auray Basilique Miracle Pèlerinage

Tout commence avec une apparition, dans le paisible bourg de Keranna... En 1623, Yves Nicolazic, humble paysan de son état, voit lui apparaître une femme toute nimbée de lumière. Pas plus apeuré que ça, notre Breton reconnaît Anne, la mère de la vierge Marie ! La sainte lui aurait intimé l'ordre de faire reconstruire le lieu de culte qui se trouvait autrefois ici. Bien sûr, on prend Yves pour un dingue, jusqu'à ce qu'on découvre non loin de là une statue de la sainte ! Aussitôt, les pèlerins accourent : mais oui, c'est un miracle !

Et Yves obtient l'autorisation de faire élever une petite chapelle. En 1645, hop, le chantier est achevé : la statue trouve sa place dans l'église toute neuve et en même temps, la renommée du pèlerinage et de ses miracles franchit les portes du Morbihan pour s'étendre à toute la France... Il faut se rendre compte ! Aveugles, épileptiques, infirmes, paralytiques, estropiés... tous guéris ! Cela dure jusqu'en 1792, alors que frappe la Révolution : la statue miraculeuse est brûlée à Vannes, le trésor de l'église pillé.


Et encore !