Rosmadec, l'inspecteur des apparitions de Ste-Anne-d'Auray

Vinaigrette 0
Le château - ©Selbymay / CC-BY-SA Le château - ©Selbymay / CC-BY-SA
Château du Plessis-Josso Château Sébastien de Rosmadec

Ce petit château morbihannais date du XIVe siècle (1330 ou 1340), lorsque Sylvestre Josso, écuyer du duc Jean III de Bretagne, commence sa construction. Véritable maison-forte entourée de murailles de granit, avec sa petite porte et ses meurtrières, le Plessis se verra agrandi et remanié au XVe et au XVIe siècle par les Josso, notamment avec l'ajout d'une tour d'escalier et de petites fenêtres.

Vers 1500, le château passe par alliance aux Rosmadec. Hop, on fait du neuf avec du vieux : Marc de Rosmadec fait construire un pavillon perpendiculaire avec le corps de logis plus ancien. En 1786, le dernier des Rosmadec meurt et le Plessis passe aux Le Mintier de Léhélec.

La chambre à boiseries de chêne a été celle, lorsqu’il venait au château de son père, de l’évêque de Vannes Sébastien de Rosmadec, entre 1624 et 1646. C’est lui qui fait l’enquête sur les apparitions de la Vierge à Auray et fonde le pèlerinage de Sainte-Anne-d’Auray... vous vous souvenez, on l’avait déjà rencontré au château de Kerguéhennec.


Et encore !