Orcival et le miracle du marteau

Vinaigrette 0
L'église - ©Calips / CC-BY-SA L'église - ©Calips / CC-BY-SA
Basilique Notre-Dame d'Orcival Basilique Miracle

Un petit bijou de l'art roman auvergnat ! On trouve ici un sanctuaire depuis bien longtemps, remplacé au Xe s par l’église actuelle.
La légende raconte que le maçon de l'église, ne sachant pas où poser ses fondations, aurait été poussé par une voix (céleste) à se rendre sur une petite colline voisine (celle dite du Tombeau) pour y jeter son marteau devant lui. Là où ce dernier tomberait, il y construirait son sanctuaire...

A la fin du XIe s, Guillaume V, comte d'Auvergne, donne à l'abbaye de la Chaise-Dieu fondée en 1046, les revenus nécessaires pour construire un prieuré. Mais il n'y a pas beaucoup de fonds, aussi on ne peut établir qu'un tout petit édifice. Plus tard, les Bénédictins le font reconstruire en plus grand : il s'agit de l'église actuelle, vers 1146. Mais le prieuré ne connaît jamais la prospérité : en 1353, il est supprimé.

Au XVe s, des tremblements de terre secouent toute l'Auvergne, l'église d'Orcival aussi. Une lettre de Louis XI fait mention de cet incident :

« Par les grands tremblements de la terre qui ont été au pays d'Auvergne, le clocher et pinacle d'icelle église a été abattu et en chéant a abattu la plupart des voûtes d'icelle église... »
Suite à cela, le roi autorise des quêtes dans tous le royaume pendant 2 ans, afin de restaurer l'église. En juin 1492, soit 14 ans plus tard, un nouveau tremblement de terre ballotte les parties fraîchement réparées. Un chanoine du nom d’Antoine Gainhoux, donne 35 livres tournois pour terminer le travail...


Et encore !