La saga sanglante d'Anjony

Vinaigrette 0
Le château - ©Bernard Chambres / CC-BY-SA Le château - ©Bernard Chambres / CC-BY-SA
Château d'Anjony Château Homicide

Vous reconnaîtrez la silhouette d'Anjony à des kilomètres à la ronde ! Ses hautes tours en pierre de lave, jaillissant au milieu des arbres, nous parle de son histoire, qui débute au XVe siècle... mais ne vous fiez pas à son air tranquille ! Ce château cache une saga rocambolesque, un véritable drame familial. Tout commence en 1351 : le riche marchand Guillaume Johanini, fraîchement anobli et renommé d'Anjony, débarque au cœur du Cantal. Problème ! Les terres appartiennent aux puissants seigneurs de Tournemire, qui règnent ici en maître depuis le Xe siècle. Pas question de laisser le riche étranger s'installer ici ! Au début, les deux familles tentent tout de même un rapprochement, conclu en 1368 par un mariage entre Marguerite de Tournemire et Bernard d'Anjony.

Tout va donc mieux dans le meilleur des mondes ? Pas tout à fait. Les familles s'opposent bientôt pendant la guerre de Cent Ans, les d'Anjony soutenant le roi Charles VII, contrairement aux de Tournemire. Vers 1440, un gros donjon voit le jour sous l'impulsion de Louis d'Anjony... quasiment en face de celui des Tournemire. Rigaut de Tournemire voit rouge ! Son ennemi ose braver son autorité, lui, seul seigneur de cette terre depuis des siècles, d'une. De deux, il fait construire sous son nez un château plus grand que le sien ! Diantre, comme on dit alors : à cette date s'installe une haine viscérale et héréditaire qui s'étendra sur plusieurs générations. Provocations, insultes, attaques... tous les moyens sont bons. Un membre des Anjony trouve même la mort en 1523. La fin de cette saga sanglante ? Au XVIIe siècle, lorsque Michel d'Anjony épouse une fille de Tournemire.


Et encore !