This website requires JavaScript.

Petite histoire du Château-Raoul en 10 dates

Le château | Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Château Château-Raoul

1112

Raoul, Raoul… mais qui diable est ce mystérieux bonhomme ?

Raoul le Large, seigneur de Déols, qui fait construire la toute première forteresse dominant l’Indre, entre 935 et 950 !

C’est en sa mémoire que ce château-fort prend son prénom, en 1112, et devient Château-Raoul, Castrum Radulphi, plus tard… future Châteauroux !


Le château

Le château | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

1187

Philippe Auguste assiège le château en 1187, le roi d'Angleterre Henri II Plantagenêt s'en étant rendu maître 10 ans auparavant.

Hé oui ! Avec son mariage avec Aliénor d'Aquitaine, il règne en maître sur les plus grands fiefs de France !

Mais Philippe parvient à reprendre la place-forte (ouf) et réunit aussitôt la ville au Berry.


Détail

Détail | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

1670-1694

Clémence de Maillé-Brézé, princesse de Condé, passe 24 années emprisonnée au Château-Raoul.

Sa faute ? Son mari ne l’aimait pas…

1743

Louis XV achète la seigneurie en 1735 aux Condé, pour l'offrir en 1743 à l'une de ses maîtresses, la marquise de la Tournelle Marie-Anne de Mailly-Nesle... qui prend le nom de duchesse de Châteauroux !

Bon, la dame ne mettra jamais les pieds dans notre bonne vieille ville, mais ça...


Mme de Châteauroux

Mme de Châteauroux | ©Rijksmuseum / CC0

1773

Le général d’Empire Henri-Gatien Bertrand, fidèle compagnon de Napoléon Ier à Sainte-Hélène, naît ici, le 28 mars 1773 !

Un Berrichon pur beurre. Son père, Henri, occupe le poste de maître particulier des eaux et forêts : le château, c’est son logement de fonction !


Plaque de Bertrand

Plaque de Bertrand | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

1778

Le grand-père de la célèbre George Sand habite le château, entre 1778 et 1789. Il s’agit de Louis Dupin de Francueil, un Berrichon natif de Châteauroux.

Il vit là avec son épouse, Marie-Aurore de Saxe : on a assisté à leur mariage à Paris, en 1777, vous savez ?

Dupin occupe alors le poste de représentant du fermier général en Berry.


Détail

Détail | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

1793

Châteauroux change de nom à cette époque ! La ville devient Indre-Libre.

La Révolution entraîne des changements de noms de communes, afin de supprimer les références à l’Ancien Régime et à la religion (déchristianisation oblige).

Finis les noms commençant par « Saint » ou « Sainte », ceux contenant les mots roi/reine, château/castel, comte/duc…

Ainsi, Saint-Quentin devient Egalité-sur-Somme, Château-Gontier Mont-Hardi, Brie-Comte-Robert Brie-la-Ville…

On comprend pourquoi Château-Raoul/Châteauroux pose problème et pourquoi il devient Indre-Libre !


Salle de la Tapisserie

Salle de la Tapisserie | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

1824

Le donjon qui flanquait le château, le seul vestige de la forteresse médiévale, doit être détruit, après l'affaissement brutal du terrain du côté de l'Indre !


Les vitraux Lobin

Les vitraux Lobin | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

1879

L’architecte Alfred Dauvergne se lance dans la longue restauration du château. Il rend tout son caractère médiéval au château dans un pur style néo-gothique !

On peut ainsi découvrir, entre autres, la salle des Délibérations, avec ses boiseries et ses peintures.

Les vitraux de l’atelier Lobin de Tours qui l'ornent représentent les blasons des chefs-lieux de cantons de l’Indre.


Salle des Délibérations

Salle des Délibérations | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

D'hier... à aujourd’hui...

Dès 1799, le château abrite la résidence du préfet ainsi que les archives.

Il abritera les délibérations du Conseil général et les services de la préfecture jusqu’en 1971, jusqu’au déménagement de cette dernière dans un bâtiment situé à deux pas.

Le château est toujours propriété du Département.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !