This website requires JavaScript.

Marie de Guise, princesse lorraine et reine d'Ecosse

Quand : 22 novembre 1515 - 11 juin 1560

Le château | GFreihalter / CC-BY-SA
Château Château des ducs de Bar-le-Duc

Marie de Guise naît le 22 novembre 1515, au château ducal de Bar-le-Duc.

Allons à la rencontre de la mère de la célèbre Marie Stuart, reine d’Ecosse à 6 jours, reine de France à 16, veuve à 18, exécutée à 44 ans !

Ses parents

Ses parents ? Ce sont Claude de Lorraine et Antoinette de Bourbon, on les a rencontrés dans leur château lorrain de Joinville !

C’est une Guise : célèbre famille qui prend la tête du parti ultra-catholique, pendant les guerres de Religion, dont fait partie le célèbre duc de Guise zigouillé à Blois en 1588 : Claude fonde cette dynastie et en devient le tout premier duc !

C’est aussi une Bourbon par sa maman.

Du coup, Marie est cousine germaine d’Antoine de Bourbon, roi de Navarre et papa du futur Henri IV de France !

Claude, compagnon d’armes de François Ier qui l’a couvert de privilèges. Antoinette, fière, catholique sévère et forte tête. C’est leur premier enfant !


Marie de Guise

Marie de Guise | ©Ann Longmore-Etheridge / Public domain

Ses frères et soeurs

Il s'agit de François de Guise, leader des catholiques pendant les guerres de Religion, assassiné par le protestant Poltrot de Méré en 1563.

Les neveux de Marie ? Le duc et le cardinal de Guise, tous deux assassinés à Blois.

Elle aura en tout 9 frères et sœurs : mais si Marie et François voient le jour au château de Bar, les autres de la fratrie naissent à Joinville.

Un baptême à Bar-le-Duc

Le baptême de Marie a lieu dans l’église du château ducal, le 2 décembre 1515.

Son cousin l’évêque de Chalons Gilles de Luxembourg dit la messe.

Des visages bienveillants se penchent sur le petit visage du nouveau-né, rosi par le froid piquant : son parrain « Monsieur l’évêque de Metz » Jean de Lorraine, ses marraines et ses grands-mères, Marie de Luxembourg et la veuve de René de Lorraine, Philippe de Gueldre...

Née à Bar-le-Duc, Marie passe son enfance au château familial de Joinville.

Marie reine d'Ecosse

Marie épouse en 1538 le roi d’Ecosse Jacques V, un Stuart.

Leur fille ? Marie Stuart ! Mary, future queen of Scots, reine d’Ecosse.

Mais pour le moment, c'est à Marie de Guise de devenir reine d’Ecosse, son mari mourant une semaine après la naissance de leur fille, en 1542...

Elle, la catholique, combat les protestants de plus en plus nombreux, avec l’aide des Français.

Elle a toujours gardé de solides liens en France : d’ailleurs sa fille épouse en 1558 François II, un des fils de Catherine de Médicis !


Jacques V et Marie de Guise

Jacques V et Marie de Guise | ©Ann Longmore-Etheridge / Public domain

Une reine succède à une autre !

Comment Marie de Guise devient reine d’Ecosse ?

Son amie Madeleine, fille de François Ier, meurt 6 mois après être devenue reine de ce petit pays de landes et de bruines, en 1537.

Le veuf, Jacques V, cherche une nouvelle femme. Une Française !

On connaît les liens de profondes amitiés qui unit France et Ecosse.

On lui présente Marie, belle et intelligente. Ils se marient le 12 juin 1538.

Barbe-Bleue ne l'a pas voulue

Marie de Guise, avant sa rencontre avec Jacques V d’Ecosse, a été éconduite par le terrible Barbe-Bleue, Henry VIII d’Angleterre.

Il lui trouve « le cou pas assez long » !

Petit clin d’œil de très mauvais goût à toutes ses épouses qu’il a fait décapiter...

La haine d'Elizabeth

Marie de Guise meurt à Edimbourg en 1560, après une régence marquée par les tensions grandissantes entres catholiques et protestants.

La suite ? La protestante Elizabeth Ire monte sur le trône. Oui, mais... sa cousine de 18 ans, la catholique Marie Stuart (fille de Marie de Guise), prétend elle aussi au trône.

Elizabeth envoie cette dangereuse rivale en prison, avant de la faire exécuter en 1587 !

Le petit-fils de Marie de Guise, Jacques VI, monte sur le trône d’Angleterre en 1603 pour ramener la paix entre Ecosse et Angleterre…

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !