This website requires JavaScript.

11 anecdotes sur Diane de Poitiers

Diane de Poitiers | ©Rijksmuseum / CC0
Château Diane de Poitiers Henri II Château d'Anet

Rencontre avec Diane de Poitiers, la plus célèbre propriétaire du château d'Anet !

1 - Des parents célèbres

Diane est la fille de Jeanne de Batarnay, elle-même petite-fille de Marie, la fille naturelle du roi Louis XI.

Le grand-père de Diane, vous le connaissez peut-être déjà : il s'agit d'Imbert de Batarnay, rencontré à Montrésor.

Le père de Diane ? Jean de Poitiers, qui trempe dans la trahison du connétable de Bourbon.

Pour ça, on le condamne à mort.

Il est gracié in extremis par François Ier sur l’échafaud et finit ses jours en prison au donjon de Loches !

2 - Diane ne s'appelle pas... de Poitiers !

Née en 1499 dans le Dauphiné, son vrai nom n’est pas « de Poitiers » !

A l’époque, on l’appelle Mme de Valentinois, du nom du duché dans la Drôme qu'Henri II lui donne en 1548, ou plus simplement Mme de Brézé.

Le nom Poitiers vient d’une terre appartenant à son père, dans le Sud de la France.

Diane ne vient donc pas de l’Ouest de la France : elle est provençale !

Poitiers dériverait de Peytieu, dans la Drôme...


Anet en 1550

Anet en 1550 | ©The British Library / Public domain

3 - Maîtresse de François Ier ? FAUX !

Les plus sales des ragots ont raconté que Diane donne sa virginité au roi François Ier, pour sauver la vie de son père, condamné à mort, on l'a vu, pour trahison.

Elle serait ensuite devenue sa maîtresse, avant de devenir celle de son fils.

C'est FAUX, archi faux ! Aucune preuve ne permet de le penser.

4 - Le mariage avec... un petit-fils de roi

On marie Diane avec Louis de Brézé, grand sénéchal de Normandie, de 40 ans son aîné !

La cérémonie a lieu à Paris, le 29 mars 1515.

Elle est rayonnante, jeune, il est vilain et bossu... mais de sang royal.

Oui ! Il s'agit du petit-fils de Charles VII et d’Agnès Sorel : sa mère s'appelle Charlotte de Valois... la Dame Blanche du château de Brissac !

Diane a un respect immense pour son mari : sans s’aimer, ils s’entendent bien.

Elle lui a toujours été fidèle, elle lui doit sa place à la cour et son argent, qu’elle doit faire fructifier et gérer au centime près, après sa mort.

Elle va honorer sa mémoire et rester veuve toute sa vie : elle ne portera plus que le noir et le blanc !


Anet

Anet | ©Binche / CC-BY-SA

5 - Le fantastique château d'Anet

Anet, c’est le château de son mari, Louis de Brézé, alors vieux château médiéval croulant.

Diane de Poitiers en hérite après la mort de ce dernier.

Elle fait appel en 1552 à l'architecte Philibert Delorme pour lui construire un château plus moderne.

Décoré par Jean Goujon et le peintre Cousin, c'est une vraie demeure royale qui sort de terre !

Parmi les curiosités, le portail d'entrée, autrefois flanqué d'une horloge astronomique animée par des automates de cerf et de chiens tapant du pied et remuant la tête !

Malheureusement pour nous, la Révolution les a fait fondre : ce sont des statues qui les remplacent.

Diane passe à Anet les derniers temps de sa vie après la disparition d'Henri II, en 1566.

Aaah, Henri II... parlons-en !


Le portail

Le portail | ©Binche / CC-BY-SA

6 - 20 ans séparent Diane de son amant

Henri II, pour le coup, a 20 ans de moins que Diane !

Il a 18 ans quand il en tombe amoureux.

C’est sa préceptrice ! C’est elle qui depuis 1546 s’occupe des enfants de Catherine et d’Henri, nés à Saint-Germain-en-Laye.

Ils l’appellent Maman Brézé !

Diane sauve cet adolescent renfermé, sombre, seul, de la mélancolie et des séquelles d'une jeunesse traumatisante privée de parents, Diane faisant figure de mère...

Elle devient pour lui la Dame, à prendre dans le sens chevaleresque, courtois.

Henri II va tout faire pour conquérir son cœur.

Leur amour durera 24 ans, jusqu’à la mort brutale du roi en 1559.

7 - Henri et Diane s'écrivent des lettres enflammées

Quelles ont été les relations entre Henri et Diane ? Certains historiens la disent confidente, une amie très chère. Point.

Je penche de mon côté pour une relation sincère et passionnée. Voyons ces poèmes qu’ils s’écrivent !

Lui : « Que mon amour qui vous sera sans cesse Contre le temps et la mort assurée. De fossés creux ou de tour bien murée N'a pas besoin de ma foi la forteresse, Dont je vous fis, dame, reine et maîtresse, Parce qu'elle est d'éternelle durée. »

Elle : « Adieu mon maître et mon seigneur, Adieu ce qu’en secret nous faisons quand entre nous deux nous jouons. »

Lui : « Combien de fois ai-je souhaité avoir Diane pour seule maîtresse. Mais je craignais qu’elle, qui est déesse, ne se voulut abaisser jusque-là... »


Diane de Poitiers

Diane de Poitiers | ©The British Library / Public domain

8 - Le croissant de lune de Diane

Le monogramme du roi se compose de la double initiale de son épouse, un C relié par le H d’Henri.

Mais les deux C entrelacés dos à dos avec le H peuvent se lire comme deux D, pour Diane.

Ou encore comme deux croissants pour rappeler Diane, déesse de la Chasse et de la Lune…

3 croissants entrelacés que reprend Diane de Poitiers dans son propre monogramme !

Un croissant de lune qui est l’emblème des Valois depuis longtemps, déjà !

Un monogramme royal que la reine fera redessiner, interprétant les D comme les C de son initiale !

Deux lettres qui en forment trois, tout un symbole pour ce ménage à trois ?

9 - Henri et Diane ont-ils eu une fille ?

Selon Brantôme, oui ! Il s’agit de Diane d’Angoulême.

L’Histoire, elle, la dit plutôt fille de Filipa Duci, courtisane et maîtresse d'un jeune Henri encore dauphin.

Etrange choix de prénom, en tout cas !


Monogramme d'Henri et de Diane

Monogramme d'Henri et de Diane | ©The British Library / Public domain

10 - Catherine de Médicis ne s'est jamais vengée

A la mort d'Henri II, en août 1559, tué lors d'un tournoi, le règne de Diane « la presque reine » prend fin.

Catherine de Médicis, qui avait vécu ces longues années dans l'ombre de la favorite, ne lui en veut pas. Elle ne se venge pas !

Non, elle lui interdit de paraitre à la cour et lui demande de rendre les cadeaux qu'Henri lui a fait : les bijoux de la Couronne et le château de Chenonceau... que Catherine lui échange contre celui de Chaumont-sur-Loire !

Pas de rancune... en mémoire, qui sait, des liens tissés par le passé ?

Les deux femmes sont cousines, en fait : le grand-père maternel de Catherine (La Tour d’Auvergne) est le frère de la grand-mère paternelle de Diane !

Par exemple, quand après des années de stérilité on pense à répudier Catherine, c’est Diane qui lui donne des conseils et pousse Henri à aller plus souvent visiter le lit de sa femme...

11 - La descendance prestigieuse de Diane

Diane de Poitiers repose au cœur de son château d'Anet.

Son mausolée et sa dépouille ont connu bien des péripéties...

Mais saviez-vous qu'elle laisse deux filles de son mariage avec Louis de Brézé, Françoise et Louise ?

Et que par les unions successives conclues par leurs descendants naîtront Louis XV et Louis XVI, ou encore le roi d'Espagne Juan Carlos ?

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !