This website requires JavaScript.

A Mehun, vie, flirt et mort de Charles VII

Quand : 1416 - 1461

Charles VII (Grandes Chroniques de France, BL Royal 20 C IX) | ©The British Library / Public domain
Château Agnès Sorel Charles VII Louis XI Château de Mehun-sur-Yèvre

Quelques-uns des moments clés de la vie de Charles VII se sont joués au château berrichon de Mehun-sur-Yèvre !

Sources : Jeanne d'Arc (Guido Görres) / Histoire de Charles VII (G. Du Fresne de Beaucourt, 1882).

Merci également à Marie Mabilat, de l'office de tourisme de Mehun-sur-Yèvre, pour sa collaboration.

Comment les rois de France arrivent à Mehun ?

Tout commence au XIIe siècle. La puissante famille de Courtenay fait reconstruire la forteresse de Mehun, fièrement debout depuis le Xe siècle.

Elle passe ensuite par mariage à la famille d’Artois avec Robert II d’Artois, neveu de saint Louis. Puis à son petit-fils, Robert III.

Ce célèbre seigneur a des vues sur les autres terres de son grand-père, alors entre les mains de sa tante Mahaut... le bougre produit de faux documents pour récupérer l’héritage. Sauf qu’il se fait prendre !

Zou, banni du royaume, son château confisqué. Mehun revient alors à la famille royale des Valois.

Le roi de France Philippe VI fait cadeau du château à son ami le roi de Bohême Jean de Luxembourg.

Mais il meurt à la bataille de Crécy, en 1346. La fille de celui-ci, Bonne, épouse le futur roi de France Jean le Bon… ça y est, Mehun re-rentre dans la famille royale !

C’est le duc de Berry Jean Ier de France, frère de Jean le Bon, qui obtient l’apanage de Mehun, en 1360.

Apanage, ça désigne un ensemble de terres accordé aux princes ne pouvant pas accéder au trône… Bref !

Celui qui commande les célébrissimes Très Riches Heures du duc de Berry, magnifique livre d’enluminures, transforme le château en merveille, « l'une des plus belles maisons du monde » selon Froissart.

Figurez-vous que monsieur n’est autre que le neveu du roi Charles VI.

Mehun voit ainsi défiler Charles VI, Charles VII son fils, puis Louis XI le rejeton de ce dernier.


Château de Mehun

Château de Mehun | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Charles VII à Mehun : toute une histoire !

Charles hérite du château en 1416. C’est le petit neveu du duc Jean de Berry.

Il y est proclamé roi en 1422 au plus fort de la guerre de Cent Ans, y passe le plus clair de son temps, avec sa cour.

Il y apprend aussi la mort de son père, y fait anoblir Jeanne d’Arc, communique avec sa voisine Agnès Sorel...


Détail d'une salle du château de Mehun

Détail d'une salle du château de Mehun | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Mort de Charles VI : le roi est mort, vive le roi !

Charles VI meurt à Paris le 21 octobre 1422, à l’âge de 53 ans. La même journée, son jeune fils Charles (futur VII) se fait proclamer roi dans la chapelle du château de Mehun.

Le chroniqueur Monstrelet raconte qu’en apprenant la mort de son paternel, le dauphin « eut au cœur grande tristesse et pleura très abondamment », « qu’à peine le pouvait-on apaiser », ajoute Jouvenel.

La nouvelle lui arrive le 24 octobre, alors qu’il se trouve à Mehun, au retour de son expédition de La Rochelle.

« Vendredi, 30e jour dudit mois d’octobre 1422, au dit lieu de Mehun sur Yèvre », il prend le titre de régent.

Habillé de noir, il se change, avant d’entendre la messe, revêtu d’une robe vermeille.

Monstrelet rapporte que dans la chapelle royale, la bannière de France est levée, les hérauts criant « haut et clair », plusieurs fois, « Vive le Roi ! »

Sur quoi Charles file à Bourges le 1er novembre fêter la Toussaint dans la cathédrale et revient à Mehun célébrer un service solennel pour l’âme de son père.

Alors oui, Charles VII a été proclamé roi par une poignée de fidèles… mais il n’est pas sacré pour autant, le sacre ne pouvant avoir lieu qu’à Reims... or Reims est aux mains des Anglais !

Comme tout le territoire au nord de la Loire, plus la Guyenne. Charles, lui, contrôle son petit Berry, autour de Bourges.

Et comme il vivait entre Bourges et Mehun, ses ennemis lui donnent le surnom de « petit roi de Bourges »…

Le petit roi de Bourges sera prêt à jeter l’éponge, quand une certaine Jeanne d’Arc viendra le secourir et l’aider à récupérer son trône.

Tiens, puisqu’on parle de Jeanne... la voilà !


Détail d'une salle du château de Mehun

Détail d'une salle du château de Mehun | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Jeanne d’Arc anoblie à Mehun !

La cérémonie a lieu le 29 décembre 1429.

Voici ce que dit l'acte officiel :

« LETTRES DE NOBLESSE ACCORDÉES PAR CHARLES VII A JEANNE D'ARC ET À SA FAMILLE
« Charles, par la grâce de Dieu, roi de France, pour rendre gloire à la haute et divine sagesse des grâces nombreuses et éclatantes dont il lui a plu nous combler, par le célèbre ministère de notre chère et bien aimée Jeanne d’Arc de Domrémy, et que par le secours de la divine clémence nous avons espérance de voir s’accroître encore, Nous jugeons convenable et opportun, d’élever d’une manière insigne et digne de la grandeur de notre majesté royale, cette même Pucelle et toute sa famille…
« En conséquence, anoblissons et faisons noble ladite Pucelle, Jacques d’Arc dudit lieu de Domrémy, sa femme Isabelle Jacquemin et Jean d’Arc et Pierre Prerelo, père mère et frères d’icelle Pucelle, et toute sa famille et lignage, et en faveur et considération d’elle, leur postérité masculine et féminine née et à naître en légitime mariage.
« Donné à Mehun sur Yèvre au mois de décembre l’an du Seigneur 1429 et de notre règne le 8e. Par le Roy, en présence de l’évêque de Sées des seigneurs de la Tremouille et de Termes. »
(Histoire de Jeanne d'Arc, M. Poullin, 1891)


Agnès Sorel et Charles VII

Agnès Sorel et Charles VII | ©Rijksmuseum / CC0

Charles VII et Agnès Sorel

Saviez-vous que depuis les tours de Mehun, Charles VII correspond à l'aide de feux avec sa maîtresse Agnès Sorel ?

Elle habite alors à 5 km, au château de Dame, à Saint-Éloy-de-Gy.

D'ailleurs, le roi trouvait toujours le prétexte de la chasse, pour sortir et rejoindre la belle… mieux, ils communiquent !

Le livre Le roi de Bourges (G. Touchard-Lafosse, 1840) explique :

« La tradition locale rapporte que Charles entretenait une correspondance de signaux avec Agnès Sorel, lorsqu’elle habitait le château de Dame, situé à deux lieues de là. Le jour, ces signaux consistaient en une certaine combinaison de banderoles diverses de formes et de couleurs ; la nuit, ces onduleuses messagères d’amour étaient remplacées par des feux. »

La mort de Charles VII

Le roi de France meurt au château de Mehun, le 22 juillet 1461. Savez-vous comment ? On vous dit tout !

Après sa mort, le château sombre dans l’oubli, le gouffre, le néant !

Il faut se faire une raison : les nouveaux souverains préféreront les rivages dorés de la Loire…

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !