This website requires JavaScript.

Petite histoire du fort La Latte en 6 anecdotes

Quand : 937 - 1793

Le fort | Benh LIEU SONG / CC-BY-SA
Fortification Fort La Latte

Un géant, un prince anglais, des vikings américains (oui !) et une histoire de boulets rouges, tout ceci fait partie de l'histoire passionnante du fort La Latte !

1 - Gargantua au fort La Latte !

Sur le chemin qui mène au château, ne soyez pas surpris de trouver… un des doigts du géant Gargantua !

Un petit menhir, en fait, mais qui a sa légende...

2 - Un prince anglais à la reconquête de son trône

Saviez-vous que le fort La Latte a servi de brève résidence à un prince anglais ?

Le prétendant au trône d’Angleterre, un royaume alors en plein trouble !

Il s’appelle James Francis Stuart, et voici son histoire.

Le fort

Le fort | ©Pymouss / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

3 - Des vikings au fort La Latte !

Les vikings ont débarqué au fort La Latte ! Oui, en 1958 ! Dans un célèbre film américain réalisé par Richard Fleischer.

Ils ont pour nom Kirk Douglas et Tony Curtis, dans les rôles du rejeton du roi Ragnar, Einar, et d’Erik, son frère bâtard. Incroyable, mais vrai !

Regardez un peu cette vidéo : il s’agit de la scène finale, qui a été tournée au cœur même du château breton.

4 - Un collègue de Vauban

En 1689, changement de cap.

Un collègue de l’architecte militaire Vauban, Siméon Garengeau, alors chargé de la fortification de la côte bretonne, s'intéresse au fort (bien mal en point, il faut le dire).

En 1690, les travaux sont lancés !

Jusqu’en 1715, le château retrouve sa fierté : la muraille est reconstruite, des canons installés, le logis restauré... bref, prêt à combattre l'ennemi !

Ça tombe bien : pendant la période dite des Cent-Jours, des royalistes malouins s'en emparent.

Le fort

Le fort | ©Puffin11k / Flickr / CC0

5 - Une célèbre expression

Le fort La Latte possède un rare et exceptionnel « four à rougir les boulets », de la toute fin du XVIIIe siècle.

Un four qui a donné naissance à une célèbre expression française !

Canon, fort La Latte

Canon, fort La Latte | ©Infernal Quack / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

6 - De l'hôtel de Matignon au fort La Latte... il n'y a qu'un pas

Mais quel rapport entre l’hôtel de Matignon, résidence officielle du Premier ministre et le fort La Latte ?

Une famille ! Les Goyon de Matignon.

Tout commence en 937. La tradition rapporte qu'un certain Goyon se fait construire ici un donjon, pour se protéger des invasions normandes : la Roche-Goyon, comme on dit alors, prémices du futur fort La Latte.

« Un chevalier qui le nom de Goyon portait Bel et gent en toutes manières Et qui était chef de bannière. Ce Goyon qui deçà de là Occisait tout sans dire holà Cette gent normande et danoise Qui tant leur avait fait de noise. »

À la fin du XIIe siècle, Lucie de Matignon épouse Étienne Goyon, qui devient ainsi seigneur de Matignon : du nom d’une petite cité voisine du fort, dans les Côtes-d’Armor.

Son descendant, Étienne III Goyon, fait construire l'actuel fort La Latte, au XIVe siècle.

Quid de l’hôtel parisien ? Christian de Montmorency-Luxembourg se le fait construire, en 1722.

Les travaux l’ayant ruiné, il est obligé de vendre l’hôtel à moitié construit à Jacques de Goyon, seigneur de Matignon et de la Roche-Goyon, en 1723.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !