This website requires JavaScript.

Petite histoire du château de La Madeleine en 6 anecdotes

Quand : 1075 - 1985

Entrée du château | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Château Château de la Madeleine

Sources : Guide de l'Ile-de-France mystérieuse (édition Tchou) / Encyclopédie Châteaux Passion (éditions Atlas).

1 - D'où vient le nom du château ?

Le château de la Madeleine tient son nom d’une petite chapelle dédiée à Marie-Madeleine.

Elle a été construite au XIIIe siècle, dans la cour qui précédait le donjon primitif.

Le château

La Madeleine | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

2 - Le plus beau et rare vestige médiéval d’Ile-de-France

Depuis le chemin de ronde, le panorama est magnifique : le château a été construit par les seigneurs de Chevreuse, pour surveiller la route qui va de Chartres à Paris.

Mais quid de son histoire ?

Prenez la ville de Chevreuse, dans la vallée verdoyante du même nom. Ajoutez-y un seigneur, Guy Ier.

Vous obtiendrez un donjon construit en 1075, sur un plateau entouré par de profonds ravins...

Entre 1366 et 1393, une campagne de reconstruction commence : Pierre de Chevreuse fait remanier les remparts en ajoutant deux tours aux angles sud-ouest et nord-ouest.

Les tours en question abritent latrines et cheminées, bref... tout le confort nécessaire pour l'époque !

Mais plus tard, alors que les troupes anglo-bourguignonnes occupent la forteresse, les seigneurs de Chevreuse font construire un pont-levis.

Dès 1440, le nouveau châtelain Nicolas de Chevreuse commence ses embellissements.

L'enceinte se voit dotée de tours carrées habitables et des logis s'adossent maintenant au sud.

Le château

La Madeleine | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

3 - Le seigneur de La Madeleine... mort de soif !

Connaissez-vous la terrible bataille de Mons-en-Pévèle, en 1304 ?

Le seigneur de La Madeleine, Anseau de Chevreuse, s'y trouve aux côtés du roi Philippe le Bel.

« Par mille prouesses il avait mérité l’honneur de porter l’oriflamme », ce jour-là.

Mais il « mourut étouffé par sa propre armure, la chaleur et la soif. »

Hop ! L’ennemi flamand s’empare de la bannière.

« Anseau, le sire de Chevreuse, fut esteint en ses armes mismes, de trop grand chaleur et retraite. Et l’oriflamme contrefaite tomba à terre, et la saisirent Flamands qui après s’enfuirent. »

Mais les moines de Saint-Denis, prudents, avaient fait faire une fausse bannière... celle qu’on a confiée à Anselme !

Fausse bannière, oui, parce qu’il y avait deux oriflammes : la vraie (la bannière Charlemainne) se trouvait toujours en dépôt à Saint-Denis.

Quand on partait en guerre, on en faisait une autre exprès !

Le château

La Madeleine | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

La Madeleine

La Madeleine | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

4 - La Madeleine... et Constantinople

Oyez, oyez ! C’est L’Itinéraire général de la France (Adolphe Joanne, 1863) qui nous l’apprend...

Philippe le Bel a été accueilli et logé au château de La Madeleine en février 1306, accompagné de toute sa cour et de Catherine de Courtenay, impératrice de Constantinople.

Vous vous souvenez ? On a rencontré son aïeul, Pierre II de Courtenay, au château bourguignon de Druyes : celui-ci recevait une ambassade venue d’Orient, lui proposer la couronne d’empereur…

Le roi de France, quant à lui, reviendra au château de La Madeleine en 1308.

L'entrée du château

L'entrée du château | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

5 - Le tout premier parc naturel

Le château de La Madeleine, passé au XVIe s au cardinal de Lorraine, est abandonné.

Transformé en prison en 1686, il accueille la congrégation des dames de Saint-Cyr, en 1693.

Cédé en 1981 au conseil général des Yvelines, restauré, La Madeleine abrite le siège du parc naturel de la Vallée de Chevreuse… le tout premier parc naturel d’Ile-de-France, créé en 1985 !

Le château

La Madeleine | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Le château, détail d'une tour

La Madeleine, détail d'une tour | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

6 - Jean Racine et La Madeleine

Saviez-vous que le jeune Jean Racine est chargé par son oncle, intendant de la duchesse de Chevreuse, de surveiller les travaux de restauration entrepris au château, en 1661 ?

Travaux qui consistent entre autres à supprimer le pont-levis, finalement rétabli à la fin du XXe s, mais surtout à aménager une voie praticable par les voitures à cheval reliant le village au château.

Racine a passé son enfance dans le coin, à l’abbaye voisine de Port-Royal.

Mais le futur dramaturge se fait suer, ici ! Il se dit même en captivité ! Il raconte comment il passe son temps entre

  • le chantier où il « commande à des maçons, des vitriers et des menuisiers, qui m’obéissent assez exactement et me demandent de quoi boire » ;
  • le cabaret du village avec son enseigne portant des lis, encore visible au 3 de la rue Lalande.
« Je goûte tous les plaisirs de la vie solitaire, je suis tout seul et je n’entends pas le moindre bruit. Il est vrai que le vent en fait beaucoup, et même jusqu’à faire trembler la maison... »
Plaque commémorative de Racine, La Madeleine

Plaque commémorative de Racine, La Madeleine | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA


À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !