This website requires JavaScript.

L'étrange colonne de la Médicis

La colonne et la Bourse | Mbzt / CC-BY-SA
Statue Catherine de Médicis Côme Ruggieri Colonne Médicis de Paris

Collée à la bourse de Commerce, tout près du tumulte des Halles, la haute (31 mètres) colonne passe aujourd'hui presque inaperçue.

Et pourtant... quelle curiosité !

Mourir... à Saint-Germain

Le vestige de l'hôtel de la Reine

Il s'agit d'un des vestiges de l’ancien hôtel de la Reine ou hôtel de Soissons.

Stop ! Ne le cherchez pas : il a été détruit, l’actuelle Bourse de Commerce se dresse à sa place.

Là, dans son bel hôtel, Catherine se sent bien. Tranquille.

Couillon ! siffle la reine de France entre ses dents.

C'est sa faute à lui, là, ce bougre de Cosimo Ruggieri, son astrologue. Qui lui avait prédit qu’elle mourrait près de Saint-Germain.

Depuis, elle avait soigneusement évité tout ce qui portait ce nom, surtout Saint-Germain-en-Laye et le palais du Louvre, qui se trouve près de l’église Saint-Germain-l’Auxerrois.

L'hôtel de Soissons

Mais elle n'avait plus nulle part où habiter, à Paris, avec ces bêtises !

Alors, Catherine achète le vieil hôtel de Soissons, à la place duquel elle fait construire une grande et belle maison, par dit-on... l’architecte Jean Bullant, LA pointure de la Renaissance.

Avec, en prime, cette magnifique colonne astronomique où son astrologue, Ruggieri, pourra faire ses observations.

Là, à l’hôtel de Soissons, enfin, la reine se détend...

La fin est proche

Mais 1589 arrive. Malade, à bout de force, Catherine part se reposer à Blois.

Son état empire... elle se meurt. On est le 5 janvier 1589.

Un jeune curé déboule à son chevet, pour lui donner l’extrême onction.

Catherine ne l’a jamais vu dans le coin, elle lui demande son nom.

« Julien de Saint-Germain », dit-il.

La prédiction de Ruggieri ! Aaah... Catherine, choquée, s'éteint peu après.


Hôtel de Soissons

Hôtel de Soissons | ©Paris Musées - Musée Carnavalet / CC0

Des prédictions pour la reine

On raconte que Catherine de Médicis fait construire la colonne pour ses expériences astrologiques, qu'elle adore !

Mhh... Des expériences, vraiment ?

Vous imaginez Catherine, grassouillette et malade, en train de crapahuter dans cette tour étroite, vous ?

Hé non, ce n’est pas elle qui monte, mais son astrologue, Cosimo Ruggieri… qui fait ses observations au sommet de la colonne !

Avant lui, les « mages » se succèdent.

Oui, la Florentine est fana d’horoscope et d'astrologie.

Dès qu'elle veut savoir un truc, crac : elle sonne son astrologue.

Tiens, pour connaître le futur réservé à son mari Henri II, par exemple ?

Elle demande à Luc Gauric de le lui révéler, en 1552.

Il lui conseille d’éviter les tournois. Parce qu’une blessure à la tête entraînant la mort, ça arrive vite, hein...

Quand on sait que le roi passe l'arme à gauche lors d'un tournoi, ça fait réfléchir !

Horrifiée, Catherine veut la confirmation de ces prédictions.

Elle fait venir Nostradamus à Paris : ce dernier avait publié ses Centuries en 1555 avec la soi-disant strophe sur la mort d’Henri.

Et à la mort de Gauric, hop, la reine le nomme astrologue de la cour.

Henri II meurt en 1559, ils avaient raison...

Nostradamus reste près de Catherine jusqu’à retourner chez lui à Salon-de-Provence et Catherine le remplace par Cosimo Ruggieri.

Méridien et fleurs de lys

Au XVIIIe s, le père Pingré de Sainte-Geneviève, membre de l'académie des Sciences, fait installer le méridien encore en place aujourd'hui, dans sa cage.

Haute de 31 m, avec un diamètre de 3, la colonne dorique cache un escalier à vis de 147 marches, éclairé par de maigres ouvertures.

Autrefois, ses cannelures portaient des fleurs de lys, des couronnes et des entrelacs.

Mais regardez : on peut toujours voir les monogrammes C et H de Catherine et de son mari, Henri II.

Sans oublier les miroirs brisés : symboles de la mort tragique d’Henri, du malheur qui fait irruption dans une vie ?

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !