This website requires JavaScript.

D'où vient le nom de dauphin pour désigner l'héritier du trône de France ?

Quand : 1100 - 1830

Allégorie du dauphin de France | ©Rijksmuseum / CC0
Expression française Château de Beauvoir-en-Royans

Le fief des dauphins

L’un des nombreux fiefs des dauphins de Viennois, les d’Albon, se trouve à Beauvoir-en-Royans, en Isère.

Il ne reste que des ruines, de ce que fut autrefois un palais magnifique : la résidence préférée des dauphins, tout au long des 13e et 14e siècles !

Un lieu parfait, pour évoquer l’origine du célèbre titre de dauphin !

Ruines du château delphinal de Beauvoir

Ruines du château delphinal de Beauvoir | ©JPC38 / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

Le dauphin, cet héritier !

Le dauphin, est, dans l'Histoire de France, l'héritier du trône.

Et plus généralement, par extension, le « successeur présumé de quelqu'un dans le poste qu'il occupe, et, en particulier, celui qu'il s'est choisi », selon la définition du Larousse.

Mais d'où vient l'origine de ce mot ?

D'où vient le nom de dauphin ?

La terre des dauphins ? Le Dauphiné, qui correspond aux actuels départements de l'Isère, des Hautes-Alpes et de la Drôme.

Mais dauphin ? Le tout premier à porter ce nom s’appelle Guigues IV d’Albon (1100-1142).

Il fait partie de la maison féodale d’Albon, originaire de la Drôme, dont les membres deviennent comtes au 11e siècle.

Mais comment ce Guigues a-t-il reçu ce nom, qui n’est pas encore un titre ?

L’origine est mystérieuse ! Plusieurs hypothèses s’offrent à nous : voici les trois plus intéressantes (et peut-être les moins fantasques) !

L'origine anglaise

Le père du premier dauphin, Guigues III, aurait épousé Mahaut, la fille d'Edgar Atheling, de la dynastie des Wessex. Proclamé roi d'Angleterre, celui-ci n’a jamais été couronné.

Mahaut, car c’est elle qui nous intéresse, avait un cousin germain par alliance, nommé Dolfin, comte de Cumberland.

Le prénom Dolfin était très répandu, dans le nord de l'Angleterre... C'est en tous cas ce prénom que Mahaut choisit comme surnom de baptême, pour son fils Guigues IV.

L'origine italienne

Dans une autre version de l’histoire, la mère du petit Guigues IV serait une certaine reine Mathilde, selon l'historien médiéviste Bertrand Bligny : la veuve du roi d'Italie Conrad, épouse en secondes noces de Guigues III.

Dauphin dériverait ainsi du prénom Delfino, du latin delphinus (le dauphin).

Cette Mathilde serait la fille des célèbres seigneurs normands de Hauteville, qui régnaient sur l’Italie du Sud, au 11e siècle : on retrouve ainsi sur le blason de la ville de Tarente… un dauphin.

Le prénom d'un évêque bordelais

Dauphin (du latin delphinus), à l'origine, devait être un surnom qui se changea en prénom. Oui, rarement porté, je vous l’accorde ! Notamment par :

  • un évêque de Bordeaux, saint Delphinus (fin du 4e s) ;
  • un évêque de Lyon au 7e s, saint Anemond, surnommé Dalfinus.

Après tout, le poisson/dauphin est traditionnellement associé au Christ, dans la religion chrétienne.

Les comtes d'Albon, seigneurs du Viennois puis dauphins du Viennois, auraient adopté ce surnom bien chrétien devenu prénom, puis titre !

Ainsi, le petit Guigues devient Guigues Dauphin IV, comte d'Albon et de Viennois, entre 1133 et 1142.

Mais c’est sous Humbert Ier (1282-1307) que Delphinus devient un titre, en même temps qu’apparaît le mot delfina pour désigner l’épouse du dauphin et celui de delphinatus pour désigner ses états.

Médaille célébrant le dauphin François (1533)

Médaille célébrant le dauphin François (1533) | ©The Metropolitan Museum of Art / CC0

Du Dauphiné à la cour des rois de France !

Le Dauphiné devient français en 1349, lorsque Humbert II de Viennois cède sa province au roi de France Philippe VI de Valois.

Humbert pose une condition, cependant : que l'héritier du trône de France prenne le titre de dauphin, et ajoute à ses armes celles du Dauphiné, à savoir... trois dauphins.

Philippe VI meurt en 1350 : son fils, Jean II le Bon, lui succède. Mais il ne prend pas le titre de dauphin ! Pourquoi ?

Jusqu'au Moyen Age, le Dauphiné est le suzerain du Saint Empire Germanique : les dauphins du Viennois doivent prêter hommage à l'empereur. Hors de question pour Jean !

Son fils, le futur Charles V, n'y voit pas d'inconvénient. Il sera le premier à porter le titre de « dauphin du Viennois. »

Il faut attendre le mariage du fils de Catherine de Médicis, François II, et de Marie Stuart, pour que le titre change en dauphin et dauphine de France… tout court !

Monnaie delphinale de Charles V

Monnaie delphinale de Charles V | ©Paris Musées - Musée Carnavalet / CC0

Le saviez-vous ? Le dernier dauphin

Le tout dernier roi de France à porter le titre de dauphin n'est autre que le comte d'Angoulême.

Le fils de Charles X, de son nom complet Louis-Antoine d’Artois, porte le titre de dauphin de 1824 à 1830.

Sources

  • André Larané. L'héritier du roi de France devient le Dauphin. Hérodote, herodote.net. 22/04/2021.
  • A. Prudhomme. De l’origine et du sens des mots dauphin et Dauphiné. In Revue d’érudition de la Bibliothèque de l’école des Chartes. 1893.
  • Georges de Manteyer. Les origines du Dauphiné de Viennois : d'où provient le surnom de baptême Dauphin, reçu par Guigues IX, comte d'Albon. 1925.
  • Bruno Cortequisse. Les dauphines de France au temps des Bourbons. Perrin, 2023.
  • Jean-Loup Kastler. La bague du dauphin Guigues VIII : un mystérieux joyau entre héraldique et mythologie. 2020.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !