Rabelais et d’Aubigné à Maillezais

Vinaigrette 0
Rabelais - ©Public domain Rabelais - ©Public domain
Abbaye de Maillezais Abbaye François Rabelais Agrippa d’Aubigné Bénédictin

Rabelais se met au vert

Mais revenons au domaine du réel... Le pape Jean XXII érige notre abbaye en évêché au XIVe s et Maillezais s'enrichit.

200 ans plus tard, saviez-vous que l'évêque Geoffroy d'Estissac y donne asile à son ami Rabelais, le célèbre médecin-écrivain de la Renaissance, qui y vécut 7 ans, avant de partir pour Paris ?

Rabelais, d’abord moine franciscain, se heurte à la bêtise de ses supérieurs qui l’accusent d’hérésie (il lit le grec, le saligaud). On lui confisque ses bouquins. Alors, Rabelais change d’ordre religieux, direction Maillezais et ses Bénédictins, moines lettrés et beaucoup plus ouverts... Le bonheur total ! C’est installé dans la paisible librairie de l’abbaye qu’il écrit une partie de son Gargantua.

D'Aubigné : Charentais, poète, protestant

Un autre homme célèbre s'illustre ensuite, alors que notre abbaye se fait occuper par les Protestants pendant les guerres de Religion : Agrippa d'Aubigné, grand-père de la célèbre Mme de Maintenon ! Ce natif de Charente, grand poète protestant, y avait été élu gouverneur.


Et encore !