Petite histoire de la Conciergerie

Vinaigrette 0
La façade - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA La façade - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Conciergerie de Paris Fortification Emprisonnement Révolution Française

Une forteresse médiévale

Paris en plein Moyen-Age ! Non, vous ne rêvez pas, c'est une petite forteresse que nous avons là en bord de Seine ! Un tout récent ravalement de façade nous l'a bien décapée : elle est maintenant blanche comme probablement des siècles auparavant...

Alors, voyons voir ! Qui dit conciergerie, dit concierge ? Tout juste ! Nommé par le roi Charles V au XIVe s, ce personnage important a le droit à de nombreux privilèges. Il loge dans le palais de la Cité, qui abrite à l'époque le Parlement et la Chambre des Comptes.

Ce palais englobe la Conciergerie et la Sainte-Chapelle et c'est en fait la résidence principale des rois de France, depuis le Xe s. Mais Charles V ne s'y sent plus en sécurité : pour cause ! Plusieurs conseillers de son père Jean le Bon s'y sont fait assassiner sous ses yeux en 1358... Il décide donc d'aller s'installer au Louvre et laisse au palais de la Cité le rôle judiciaire qu'on lui connaît depuis...

La Conciergerie reste aujourd'hui un des très rares témoins de l'architecture médiévale parisienne. Tenez, venez voir par ici : la salle des gardes, aménagée en 1310 par Philippe le Bel, avec ses belles voûtes et ses chapiteaux ornés de sculptures. Ici aussi, la magnifique salle des gens d'armes (65 m de long sur 28 de large), construite entre 1302 et 1312 par Enguerrand de Marigny : imaginez ici tout le personnel royal s'affairer ici, des feux ronflant dans les immenses cheminées...

A l'extérieur, 3 tours rondes subsistent de l'époque médiévale : la tour de César, la tour d'Argent, la tour Bonbec (réservée à la torture...). Et la quatrième, la tour carrée ? Et bien, c'est celle qui abritait la toute première horloge publique du pays ! Celle qu'on voit aujourd'hui date de 1585, réalisée par Germain Pilon. La Conciergerie garde un cachet très médiéval, d'accord !

C'est une révolution !

Mais la visite du reste du bâtiment va vous faire plonger dans une autre époque... plus sombre ! La Révolution. Allez, entrez maintenant dans la cour de Mai, où les prisonniers attendaient les charrettes qui les conduisaient sur le lieu de leur exécution... Passez dans la chapelle des Girondins, lieu d'angoisse où les 21 députés Girondins passèrent leur dernière nuit en octobre 1793...

Les plus célèbres prisonniers ? Ravaillac, Mandrin, Damien... mais aussi sous la Révolution Charlotte Corday, Danton, André Chénier, Robespierre et bien sûr Marie-Antoinette : on peut encore voir la cellule qu'elle occupa d'août à octobre 1793. En tout, pendant cette sombre période, la forteresse aura vu défiler plus de 4 000 détenus, dont plus de la moitié sera guillotinée... La Conciergerie sert de prison jusqu'en 1914, date à laquelle on la classe monument historique.


Et encore !