Petite histoire de Fontevraud : Anglais et gourgandines

Vinaigrette 0
L'abbaye - ©Nono vlf / CC-BY-SA L'abbaye - ©Nono vlf / CC-BY-SA
Abbaye de Fontevraud Abbaye Bénédictin

Un Breton du nom de Robert d'Arbrissel fonde le monastère vers 1098 avec l'autorisation de Pierre II, évêque de Poitiers. Les comtes de Montreuil-Bellay lui donnent des terres dans la forêt de Fontevraud et la petite communauté, faite d'hommes et de femmes, s'établit petit à petit. Une fois l'installation faite, la première abbesse, Pétronille de Chemillé, fait construire de grands bâtiments.

On en compte alors 4.Ccelui du Grand-Moutier, pour les dames de la bonne société. Celui de la Madeleine pour celles qui ont péché. Celui de Saint-Lazare pour les malades de la lèpre. Celui de Saint-Jean-de-l'Habit pour les moines. On dénombre à cette époque 500 religieuses !

Par la suite, les rois d'Angleterre se montrent plus que généreux avec l'abbaye, dont ils deviennent les protecteurs. Prospère, sans cesse enrichie, l'abbaye se porte bien jusqu'à la guerre de Cent Ans. Troubles, famine, désordre poussent les religieuses à la mendicité. Les XVIIe et XVIIIe siècles apportent le retour de jours plus paisibles, avec les abbesses de la famille de Bourbon. Et puis... vient la Révolution : les bâtiments sont saisis, les religieuses expulsées.


Et encore !