Immortalité, trésor, alchimie : le mystère de Nicolas Flamel à Saint-Jacques-de-la-Boucherie

Vinaigrette 0
Nicolas et Pernelle, charnier des Innocents - ©Internet Archive Book Images / Public domain Nicolas et Pernelle, charnier des Innocents - ©Internet Archive Book Images / Public domain
Tour Saint-Jacques Tour Nicolas Flamel Mystère Trésor

Flamel et la Boucherie

Avant d’être un clocher solitaire, la tour Saint-Jacques a d’abord été une église médiévale : Saint-Jacques-de-la-Boucherie. Saint-Jacques car l’église lui était dédiée. Boucherie, rapport à la Grande Boucherie située entre le Châtelet et la rue Saint-Jacques.

C’est Nicolas Flamel et sa femme Pernelle qui donnent beaucoup pour l’église. Oh, Flamel ! Minute... Vous vous souvenez de lui ? On l’a rencontré rue de Montmorency dans sa maison, la plus vieille de Paris ! C’est un célèbre bourgeois parisien du XIVe s. Un écrivain public, plutôt aisé. Très. Trop, au goût de certains.

Tellement que les ragots le disent alchimiste. Il aurait réussi à percer les secrets de la pierre philosophale permettant la transmutation de métaux en or. Ben tiens ! Tellement plus simple d’expliquer une fortune que de dire que le type a durement bossé pour ça... enfin bref.

Nicolas fait construire une chapelle dans l’église pour y mettre son futur tombeau. 20 ans après avoir inhumé sa femme Pernelle au cimetière des Innocents, Nicolas meurt le 22 mars 1418. En donnant la quasi-totalité de ses biens à Saint-Jacques-de-la-Boucherie.

Alors oui, l’église a disparu en 1797, mais le musée de Cluny conserve sa plaque tombale avec l’épitaphe qu’il a lui-même rédigé : « De terre suis venu et en retourne L’âme rends à toi Jésus qui les pêchés pardonne. » Le Guide de Paris mystérieux (éd Tchou) dit que la plaque a servi à une vendeuse de légumes et fruits du coin à hacher ses épinards !

Un mystère !

Bon. L’histoire aurait pu s’arrêter là. Ben non ! La légende prend le pas. Pour dire que Nico et sa femme Pernelle ne sont pas morts. Devenus immortels grâce à l’alchimie... et riches avec la pierre philosophale. Un certain Paul Lucas, célèbre voyageur du temps de Louis XIV, assure avoir croisé le couple !

Un couple riche, donc suspect. Il faut qu'ils quittent la France. Prétexter leur mort. Pernelle se fait passer pour morte, file en Suisse pendant que Nicolas enterre une bûche à la place du corps. Pernelle attend 20 ans que Nico meure à son tour pour la rejoindre dans les montagnes suisses.

En ayant pris soin, à son tour, d’enterrer une bûche dans son tombeau ! De là pour partir parcourir la terre et mener leur petite vie... Sans parler du trésor enfoui sous la tour de Saint-Jacques-de-la-Boucherie.

Le bouquin Histoire de la magie d’Eliphas Lévi dit que ce trésor consiste en « un coffre de cèdre contenant le livre original d’Abraham le Juif, et des échantillons de la poudre de projection, suffisants pour changer l’Océan en or si l’Océan était en mercure. » Le livre en question, on a vu que Nicolas Flamel l’avait acheté et y avait découvert les secrets de l’alchimie...


Et encore !