This website requires JavaScript.

Y a-t-il vraiment des mystères autour du baptême et de la naissance de Napoléon Ier à Ajaccio ?

Quand : 2 juillet 1771

Cathédrale d'Ajaccio | ©JeanbaptisteM / Flickr / CC-BY
Cathédrale Napoléon Ier Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption d'Ajaccio

Une naissance expresse !

Napoléon Ier naît à Ajaccio le 15 août 1769.

Sa mère, Laetizia Ramolino, sent les premières contractions la saisir, alors qu’elle assiste tranquillement à l’office, dans la cathédrale de la ville.

La mère de la jeune femme, Marie-Angèle Pietrasanta, et sa tante Gertrude Paravicini, l'accompagnent à cette messe de l'Assomption qu’elle n’aurait manquée pour rien au monde.

À 19 ans, la jeune épouse de Charles Bonaparte est enceinte de son 4e enfant (2 enfants morts-nés)...

Il est 11 h. Elle rentre au domicile des Bonaparte, à pied, en quatrième vitesse... mais n’a pas le temps de grimper dans sa chambre, au premier : la légende la fait accoucher au rez-de-chaussée, dans le salon… sur un tapis représentant César, précise le chroniqueur de l’empereur Las Cases.

Mais ça, c’est une autre histoire !

La mère de Napoléon (anonyme, 19e s)

La mère de Napoléon (anonyme, 19e s) | ©Paris Musées - Musée Carnavalet / CC0

Un problème de date, vraiment ?

Alors déjà, on entend quelquefois dire qu'il y a un souci, avec cette date de naissance du futur Napoléon Ier, le 15 août 1769.

Parfois, on trouve à la place la date du 8 janvier 1768, raconte l'historien Thierry Lentz, spécialiste de Napoléon Ier et directeur de la fondation Napoléon.

En réalité, il s'agit de celle du frère de Napoléon, Joseph ! Un mélange dans les dates des deux frères a été fait, au niveau des archives, en réalité.

Joseph est bien né le 8 janvier 1768 : preuve en est son acte de naissance, dont une copie est conservée au Service historique de la Défense.

Acte qui porte uniquement le prénom Napoleone (2e prénom de Joseph) : voilà pourquoi il a été mis par erreur dans le dossier de carrière de l'empereur. Simple faute de classement, donc !

La date du 15 août 1769 figure bien dans l'acte de baptême original de Napoléon Ier, conservé aux archives d'Ajaccio.

Pas de mystère sur la naissance de l'empereur, en réalité ! Alors, passons au baptême !

Maison natale de Napoléon

Maison natale de Napoléon | ©Loïc Ventre / Flickr / CC-BY-SA

Le baptême du petit Napoleone à Ajaccio

Le 21 juillet 1771 (soit 2 ans après sa venue au monde), Napoleone (du prénom d'un de ses oncles décédés) est baptisé en la cathédrale d'Ajaccio, par le révérend Gio Batta Diamante.

Le baptême se fait dans la foulée de celui de sa petite sœur Maria Anna, née le 14 juillet 1771, qui malheureusement mourra 4 mois plus tard.

  • Le parrain s’appelle Lorenzo Giubega de Calvi : procureur du roi, ancien avocat à Gênes et ami de la famille ;
  • la marraine a pour prénoms Maria Gertruda, épouse du consul de France Nicolo Paravicini et belle-sœur de Laetizia.

Charles Bonaparte, le père du futur empereur, aurait préféré comme parrain l’autre grand ami de la famille, le comte de Marbeuf... mais celui-ci n’a pas pu se rendre disponible à temps.

Cathédrale d'Ajaccio

Cathédrale d'Ajaccio | ©Larry Koester / Flickr / CC-BY

Le fantasme de « l'autre père » de l’empereur... le comte de Marbeuf !

Marbeuf ! Qui n’a pas entendu parler de ces ragots murmurant que Charles Bonaparte ne serait pas le « vrai » père de Napoléon Ier ?

Des légendes nées au milieu du 19e siècle, rappelle Thierry Lentz : histoires farfelues souvent reprises, encore aujourd'hui.

Charles Bonaparte aurait été absent au moment de la conception du futur empereur. Pourtant, Laetizia tombe enceinte…

Mais alors, qui est ce géniteur supposé ? Le comte de Marbeuf, un noble breton gouverneur de Corse depuis 1768 (date de l’annexion de l'île à la France), qui sympathise avec les Bonaparte.

Plus que de la sympathie, avec Mme Bonaparte, un amour fou ! Qui aurait mené à la conception de l’empereur, à la fin de l’année 1770. Ce qui ferait naître Napoléon... le 21 juillet 1771, également jour de son baptême !

  • Pour cette naissance en 1771, on a vu que c'est faux, archive à l'appui ;
  • reste le baptême, avec cette question : si effectivement Napoléon est bien né en 1769, pourquoi a-t-on autant tardé pour le baptiser ? Car si vous pensiez que l'usage voulait que l'on baptise les nouveau-nés juste après leur naissance... ce n'est pas toujours vrai, on va le voir !
Marbeuf

Marbeuf | ©Musée de Bretagne / Public domain

Pourquoi un baptême si tardif ?

Baptiser un enfant 2 ans après sa naissance, comme c'est le cas avec Napoléon, est-ce bien normal ?

On croit en général qu’autrefois, il fallait baptiser les enfants immédiatement après leur naissance ou dans les jours qui suivent, la mortalité infantile étant alors très importante.

Michel Vergé-France, dans sa biographie sur le père de l'empereur (2023), rappelle que ce n’est pas forcément toujours le cas : le propre prêtre qui baptise Napoléon Ier a, lui aussi, été baptisé 2 ans après sa venue au monde !

Thierry Lentz ajoute qu’en Corse (particulièrement à Ajaccio), c’est alors une pratique courante, que d’attendre un moment avant de baptiser un enfant.

On préfère alors en baptiser plusieurs en même temps. C’est le cas de Lucien et Elisa Bonaparte, nés en 1775 et 1777, mais… baptisés tous les deux en septembre 1779.

Pratique, on économisait une fête !

Cathédrale d'Ajaccio

Cathédrale d'Ajaccio | ©Larry Koester / Flickr / CC-BY

Une liaison hypothétique

Pour en revenir au père de l'empereur, aucune preuve historique ne montre que Laetizia a succombé aux charmes du comte de Marbeuf, même si plusieurs témoignages attestent de la proximité entre les deux amis.

Et André Castelot d’ajouter qu'aucunes dates ne coïncident, comme on a pu le voir plus haut : Napoléon a bien été conçu en novembre 1768, point.

Alors, oui : en 1768, Marbeuf connait déjà les Bonaparte… mais le comte se trouve alors à Ajaccio, tandis que les Bonaparte habitent près de Corte, chez la famille de Laetizia. Dans une Corse alors en pleine guerre d’indépendance !

Si rapprochements il y a eu, ils n’ont eu lieu que bien plus tard, bien après la naissance de l’empereur.

Charles Bonaparte (Delpech, 1825)

Charles Bonaparte (Delpech, 1825) | ©Wien Museum / CC0

Un coup de pouce inespéré

Une proximité, en tous cas une amitié certaine avec les Bonaparte, qui expliquerait pourquoi Marbeuf devient le protecteur du futur empereur et de son frère Joseph.

Ainsi, le comte les pistonne, pour entrer dans la prestigieuse école militaire de Brienne, clé pour accéder à des postes de très hauts rangs.

Mais faut-il y voir, pour autant, un signe que Marbeuf était le père de l'empereur ?

Pas du tout ! L’historien David Chanteranne explique que cela est tout à fait normal : ce piston est un coup de pouce pour la famille Bonaparte, de toute petite noblesse, modeste ; elle a certes été proche du général de l’indépendance corse Pascal Paoli, mais, après l’annexion de l’île, elle s’est sagement ralliée aux Français.

Il faut récompenser les fils aînés Bonaparte, au nom de la France : notamment via cette prestigieuse promotion militaire !

Des doutes vite balayés

Le doute sur la paternité de l’empereur touche… l’empereur lui-même ! Qui se serait posé des questions, une nuit, pendant la campagne d’Égypte.

Il aurait déduit être... le fils de Marbeuf :

« D’où viennent mes talents militaires ? Les Bonaparte étaient magistrats. On a prétendu que, en réalité, je serais issu d’un général. Cette hérédité pourrait tout expliquer. »

En fait, c’est une pseudo-discussion qu’aurait eu Bonaparte et le mathématicien Monge, explique Pierre Branda dans Les secrets de Napoléon (2014).

Discussion rapportée en 1947 par l’historien Paul Bartel, mais basée sur une source douteuse : d’obscures Mémoires de Monge... qu’en fait, il n’a jamais écrites !

Plus sérieusement, pour conclure : aucun mystère n'entoure la naissance, le baptême et le géniteur de Napoléon Ier ! Juste des fantasmes...

Sources

  • Michel Vergé-France. Charles Bonaparte, père de l'Empereur. Passés Composés, 2023.
  • Thierry Lentz. Autour de la naissance de Napoléon. Linkedin, fr.linkedin.com. 07/08/2023.
  • André Castelot. Bonaparte. Perrin, 2023.
  • Pierre Branda. Les secrets de Napoléon. Vuibert, 2014.
  • Gautier Demouveaux. Napoléon avait-il des origines bretonnes ? Ouest-France, ouest-france.fr.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !