This website requires JavaScript.

Petite histoire de Notre-Dame de Noyon en 10 anecdotes

Le chevet | Jean-Pol GRANDMONT / CC-BY-SA
Cathédrale Cathédrale Notre-Dame de Noyon

1 - Un record !

Notre-Dame de Noyon est la plus ancienne cathédrale gothique du nord de la France.

Sa construction commence en 1150 !

2 - Une très longue histoire

La cathédrale actuelle remonte à des temps très anciens, jugez-en par vous même !

En effet, elle occupe l'emplacement de 4 édifices religieux qui se sont succédé : le 1er, construit par saint Médard au VIe siècle et incendié vers 676.

Le 2e, où Charlemagne fut sacré en 768, pillé par les Normands en 859. Reconstruction du 3e, là même où Hugues Capet se fait sacrer en juin 987.

Enfin, le 4e remis en état au XIe siècle et détruit en 1131 par un incendie.

A cette date, l'évêque Simon de Vermandois commence la construction de notre cathédrale actuelle.

L'évêque Beaudoin II lui, fait commencer le transept.

Beaudoin III continue les travaux avec la nef, qui ne sera finie qu'en 1220.

Un incendie en juillet 1293 (un brasier colossal puisqu'il dura 34 heures), ravage les voûtes de la nef et la toiture s'effondre.

Au début du XIVe siècle, on ajoute 6 chapelles latérales sur le bas-côté sud.

Pierre Le Verrier remplace les vitraux en 1425, Jean Masse et Jean Turpin remanient les deux dernières voûtes de la nef en 1460.

La seconde chapelle du bas-côté est bâtie entre 1528 et 1532.

Vers 1730, on répare la charpente et la toiture, suivie de la voûte du chœur en 1748.

Nef de la cathédrale

Nef de la cathédrale | ©Zairon / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

3 - Une charpente… en béton !

Oui. Je dirais même plus, en béton armé !

La charpente médiévale en bois brûle le 1er avril 1918, durant le bombardement de la ville, en pleine Première Guerre Mondiale.

Les travaux de reconstruction sont lancés en 1936. L’architecte chargé du projet choisit le béton armé.

La charpente obtenue est en fait plus légère que celle en bois d’origine !

Ce chantier titanesque s’achève en 1939.

(Sources : site internet de Villes et Pays d'art et d'histoire Hauts-de-France)

La charpente en béton

La charpente en béton | ©Pierre Poschadel / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

4 - Saint Éloi et une histoire de culotte

Un évêque de Noyon célèbre ? Saint Éloi !

Le patron des orfèvres, mais aussi ministre des Finances... du roi mérovingien Dagobert Ier, qui règne de 622 à 639.

Oui, saint Éloi est aussi celui de la comptine pour enfants, avec le roi dont il est le conseiller, qui a mis sa culotte à l’envers…

Mais au fait, l’a-t-il vraiment fait ? En fait… non ! La chanson parodique date de la Révolution française, pas des Mérovingiens...

Elle se moque non pas de Dagobert, mais de Louis XVI, que l’on disait très distrait !

En plus, aucun risque de subir la censure, ainsi, en remplaçant le nom de Louis par Dagobert.

5 - Sainte Godeberthe

La cathédrale abrite le reliquaire de sainte Godeberthe.

Godeberthe naît vers 640 dans la région d’Amiens, dans une famille noble et croyante.

Le célèbre Saint Éloi, alors évêque de Noyon, lui donne le voile et un anneau d’or : en 657, hop, la voilà mariée à Jésus. Elle part s’enfermer au monastère de Noyon, fondé par le roi Clotaire III, et y meurt en 690.

En 676, alors qu’elle est gravement malade, on la transporte dans une des tours de la cathédrale de Noyon, alors en feu. D’un signe de la main, elle arrête l’incendie...

Reliquaire de Godeberthe

Reliquaire de Godeberthe | ©Daniel Villafruela / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

6 - Le sacre d'Hugues Capet

Le fondateur de la dynastie qui porte son nom a été sacré roi des Francs dans la cathédrale de Noyon, début juillet 987.

Après moult péripéties...

7 - Jeanne d’Arc à Noyon ?

Un beau groupe sculpté, grandeur nature, évoque la réhabilitation de Jeanne d’Arc, au cœur de la cathédrale de Noyon.

On vous en dit plus ici sur Anecdotrip !

Réhabilitation de Jeanne d’Arc

Réhabilitation de Jeanne d’Arc | ©Patrick Morio60 / Flickr / CC-BY

8 - Notre-Dame de Bonsecours

Cette belle chapelle date de la première partie du XVIe siècle.

On la doit à l’évêque de Noyon Charles de Hangest, neveu du célèbre archevêque de Rouen Georges d’Amboise, principal ministre du roi Louis XII et grand mécène.

Une petite merveille du gothique flamboyant !

Notre-Dame-de-Bonsecours

Notre-Dame-de-Bonsecours | ©Patrick Morio60 / Flickr / CC-BY

9 - L'exceptionnelle bibliothèque

Accolée à la cathédrale se trouve l’exceptionnelle bibliothèque du chapitre (ancienne « librairie » des chanoines au service de la cathédrale), construite vers 1507.

Elle abrite toujours près de 3000 volumes anciens, dont les plus vieux datent du milieu du XVe siècle.

D’ailleurs, le quartier épiscopal qui entoure la cathédrale est l’un des mieux conservés du Nord de la France.

Bibliothèque du chapitre

Bibliothèque du chapitre | ©Zairon / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

10 - Gabrielle d’Estrées

La favorite d’Henri IV se marie dans une des chapelles de la cathédrale de Noyon avec le sieur de Liancourt, Nicolas d’Amerval.

On est au début du mois de juin 1592. Il a 36 ans, il est petit, très brun, pas vraiment beau !

Gabrielle se fait courtiser par le roi, elle est fiancée avec un certain Bellegarde qu’elle aime à la folie, et la voilà qu’on la marie avec ce Liancourt...

Henri aurait imposé ce mariage de convention, cette comédie, pour transformer Gabrielle en respectable dame de Liancourt et en faire sa favorite.

Car une femme célibataire qui devient maîtresse du roi, ça fait jaser !

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !