This website requires JavaScript.

Petite histoire de l'abbaye aux hommes de Caen en 6 anecdotes

Vue d'ensemble | Benoit-caen / CC-BY-SA
Abbaye Bénédictin Abbaye aux hommes de Caen

1 - Les raisons de la fondation de l'abbaye

Caen abrite l'abbaye aux Hommes et l'abbaye aux Dames.

Deux magnifiques fondations faites en 1060 par Guillaume le Conquérant (duc de Normandie puis roi d'Angleterre) et son épouse Mathilde.

Pour expier leur crime !

Mais quel crime ?!...

En 1050, Guillaume épouse Mathilde, sa parente... union interdite par l'Eglise !

Il fallait bien la fondation de deux œuvres pieuses pour se faire pardonner.

2 - La tombe de Guillaume le Conquérant

Vous vous rappelez l'horrible enterrement de Guillaume le Conquérant, ici, à Caen ?

Ce n'est pas tout : sa tombe a subi moult péripéties...

En 1087, le fiston de Guillaume, Guillaume le Roux, lui fait ériger une tombe de marbre noir et blanc incrusté de pierres précieuses.

En 1522, à la demande de religieux italiens, on ouvre le tombeau. Surprise ! Le corps est quasi intact et on en fait même faire un portrait.

On arrive en 1562. Les protestants profanent le tombeau et dispersent les restes dans les rues SAUF... un os, le fémur gauche, sauvé in extremis par les moines !

1793, rebelote : la pierre tombale du XVIIe s est saccagée, remplacée en 1801 par la dalle de marbre actuelle.

En 1983, l'ouverture est faite par des scientifiques qui étudient le fémur et le remettent en place : oui, oui, l'os appartient bien à Guillaume...


Tombe de Guillaume

Tombe de Guillaume | ©Paul Hermans / CC-BY-SA

3 - Un lien entre l'abbaye... Londres et Cologne ?

Les bâtiments conventuels sont reconstruits au XVIIIe s par Guillaume de La Tremblaye, grand architecte de la congrégation de Saint-Maur.

Il faut savoir que depuis la fondation de l'abbaye, on a toujours utilisé la pierre de Caen pour tous ses bâtiments.

C'est un matériau facile à sculpter, que l'on retrouve dans le cloître du Mont-Saint-Michel, la tour de Londres ou la cathédrale de Cologne !


Le cloître

Le cloître | ©Tango7174 / CC-BY-SA

4 - 1944... pas touche !

La Seconde Guerre mondiale est là.

L'abbaye aux Hommes devient un lieu de refuge pour les Caennais et grâce à cela, elle sera épargnée !

Hé oui : des croix rouges peintes sur son toit et au sol, fabriqués avec les moyens du bord, avertissaient la Royal Air Force de ne pas la bombarder...


Saint-Etienne

Saint-Etienne | ©PMRMaeyaert / CC-BY-SA

5 - L'abbatiale et la fin de l'Angleterre

La construction de la belle église abbatiale, Saint-Etienne, date du XIe siècle.

Figurez-vous qu'une légende court, sur Saint-Etienne...

Elle dit que « lorsque Saint-Etienne s'effondrera, Royaume d'Angleterre périra » !

Dixit sir Robert Wace, au XIIIe s !


Tripes de Caen

Tripes de Caen | ©Yun Huang Yong / CC-BY

6- Les tripes de Caen sont nées ici !

D’après la brochure L’abbaye aux Hommes (éd. Mairie de Caen, 2002), un des frères convers de l’abbaye normande, Sidoine Benoît, serait le créateur d’une recette normande... les tripes à la mode de Caen.

Nous sommes à la fin du XVIe s : il a l’idée de les cuisiner avec du cidre !

« A l’époque, la triste cuisine du Moyen-Age n’avait su modifier en rien les tripes primitives. Ce fut seulement trois siècles plus tard dans l’antique Cadonum que naquit un génie culinaire, émule de Taillevent et précurseur de Carême : Benoît, le grand Benoît, qui, à l’insipidité du plat, substitua intelligemment ce qui est l’âme de toute cuisine, une condimentation, un assaisonnement calculés et raisonnés. »
(Larousse gastronomique, Philéas Gilbert, 1938)

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !