This website requires JavaScript.

Petite histoire de la tour Blanche d'Issoudun en 6 anecdotes

La tour | Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Fortification Tour Blanche d'Issoudun

1 - D'où vient son nom ?

Tour Blanche… On dit que c'est Richard Cœur-de-Lion qui fait construire la tour au XIIe siècle. Elle appartient donc aux Anglais !

Anglais et Français qui se battent sans relâche... jusqu'à ce que les Français récupèrent la ville.

La tour porte ce nom de Blanche, car après la mort de Richard, elle revient au royaume de France avec le mariage de Louis VIII et de Blanche... de Castille ! La mère du futur saint Louis.


La tour Blanche

La tour Blanche | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

2 - Une histoire de... Dun !

La tour Blanche semble construite sur un promontoire, vous ne trouvez pas ? Oui, tout juste !

Et le mot dun évoque une butte, une motte, en langue celte.

Prenez Dún Laoghaire, en Irlande, terre celtique par excellence… ou en France Loudun ou Verdun !

3 - La girafe de la tour Blanche

Une girafe à Issoudun ? Oui, plus précisément, une mâchoire !

4 - Une reine de France est morte dans la tour Blanche

Une âme brisée... qui s’éteint, pfiouf, comme une bougie dont on souffle la flamme fragile. Marie s’en était allée, à la tour Blanche. Marie de Luxembourg.

Charles IV avait épousé en première noce Blanche de Bourgogne. Mais le dame est convaincue d’adultère : crac, le mariage est brisé !

Je vous présente sa seconde épouse, Marie de Luxembourg : la fille de l’empereur Henri VII du Luxembourg, née en 1305.

Charles l’épouse à Provins, le 24 février 1322, « feste de saint Mathias ». Et le 15 mai 1322, Marie se fait couronner à Paris.

Tout s’enchaîne assez vite, ensuite. Les malheurs, surtout ! Elle met au monde un premier enfant, une fille morte-née.

Enceinte au printemps 1324, elle est blessée lors d’un accident de voiture à cheval. Elle accouche d’un fils prématurément, Jean, qui meurt le lendemain.

Emmenée au donjon d’Issoudun, Marie meurt à son tour le 26 mars 1324. Aaah, on ne vivait pas bien vieux, à l’époque… elle n’avait que 19 ans.

En 1326, Charles le Bel épouse Jeanne d’Evreux, qui lui donne 3 filles. Mais Charles meurt en 1328, sans héritier mâle. La couronne passe à Philippe VI : c’est parti pour la guerre de Cent Ans…


La tour Blanche

La tour Blanche | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

5 - Agnès Sorel dame d'Issoudun

On croise une autre dame de qualité, dans la tour Blanche, j'ai nommé Agnès Sorel... qui reçoit le château d'Issoudun des mains du roi Charles VII, à l'occasion de la naissance de leur troisième fille !

La Dame de Beauté devient ainsi dame d'Issoudun...

6 - La tour a servi de prison

Pendant le Moyen-Age et même jusqu’au XVIIe siècle, la tour Blanche sert de prison d'Etat.

Car au Moyen-Age, le mot « tour » sert pour désigner la prison ! D'ailleurs, on appelle tourage le droit payé par les prisonniers à leur geôlier (ou geôlage).

D'où les nombreux graffitis qui ornent encore les murs de la tour...

Comme celui (un « témoignage rare », nous dit le cartel) de « deux frères juifs incarcérés en 1304 lors de la spoliation des biens juifs décrétée par Philippe le Bel ».


Le graffiti en hébreu

Le graffiti en hébreu | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Graffitis

Graffitis | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Graffitis

Graffitis | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA


À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !