This website requires JavaScript.

Les charcuteries corses

Coppa corse | Arnaud 25 / CC-BY-SA
Spécialité

A la base, on utilise du porc 100% corse (le cochon ben d'chez nous, le porcu nustrale), mais... c'est moins vrai aujourd'hui.

Ce qui n'enlève rien à la qualité des charcuteries made in Corsica, bien sûr !

On s'en pourlèche les babines d'avance...

Alors, on a quoi, au menu ?

  • La pancetta, à base de lard de poitrine.
  • Les incontournables saucissons d'ânes et de sangliers, dont la peau est parfois enrobée d'herbes... miam, les odeurs du maquis !
  • Le figatellu (un figatellu, des figatelli), une saucisse sèche à base de viande et de foie de porc parfumés d'aromates qu'on mange aussi bien cuite que crue. D'ailleurs, en corse, figatellu veut dire « foie » !
  • La coppa, qu'on trouve aussi en Italie. Une charcuterie à base d'échine de porc séchée et fumée, qui se mange crue. Depuis 2012, l'A.O.C. la protège.
  • Le lonzo, (un lonzo, des lonzi) : depuis 2012, le lonzo bénéficie d'un A.O.C. ! C'est une charcuterie à base de filet de porc maigre salé et fumé. Mon préféré, en ce qui me concerne : bien fumé, tendre et surtout très peu gras !
  • Le prisuttu : après celui de Bayonne, voilà LE jambon cru typiquement corse, bien fondant comme il faut. Depuis 2012, il bénéficie d'un A.O.C.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !