This website requires JavaScript.

Le picantin de Compiègne... sonne les cloches

Quand : 1920

Le picantin | Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Spécialité

Késako ?

Les picantins, c'est une recette à base de chocolat qui nous vient de Compiègne (60).

Pour saluer la mémoire des 3 petits bonshommes qui frappent les cloches du haut de leur beffroi depuis des siècles, un chocolatier de la ville a eu la bonne idée, en 1920, de composer ce délice.

3 noisettes grillées délicatement enrobées de chocolat et de nougatine !

C'est d'un gourmand, je ne vous raconte pas !


Le picantin

Le picantin | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

La petite histoire

Nous voilà devant le bel hôtel-de-ville de Compiègne. Oh mais, levez un peu la tête : vous les voyez, en haut du beffroi, ces

3 petits hommes barbus portant un chapeau à plumes ?

Les Picantins, les voilà ! Parait-il qu'ils représentaient à l’origine 3 grands ennemis de la France, l'Allemagne, l'Angleterre, la Bourgogne ou peut-être l'Espagne...

Au milieu du XVIIIe siècle, on les remplace : zou du balai !


Les Picantins

Les Picantins | ©Dguendel / CC-BY


Place à des dames drapées à la grecque, avec sur le front un soleil, une lune et une étoile : vous pouvez les voir au musée Vivenel de Compiègne.

En 1875, les Picantins actuels font leur apparition : habillés en soldats de l'époque de François Ier ou d'Henri II, ils sonnent les quarts d'heure, les demies et les heures avec leur marteau.

Leur nom viendrait de « pique en temps », « temps » qu'on prononce « tin » en picard.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !