This website requires JavaScript.

Le château de Caen ? Un des plus vastes d'Europe !

Le château | Vassil / Public domain
Château Guillaume le Conquérant Château de Caen

A la découverte du château de Guillaume le Conquérant et des héritiers, ducs de Normandie et rois d’Angleterre !

Guillaume le Conquérant

A cheval entre histoire anglaise et française, Guillaume le petit bâtard normand est parti à la conquête du trône anglais. Un Normand fondateur de la monarchie anglaise, oui !

Guillaume n’est encore qu’un gosse, quand il devient duc de Normandie.

8 ans, ce n’est pas un âge pour diriger, non mais ! Ses vassaux se révoltent contre lui. Son enfance est un enfer !

Guillaume s’est débarrassé de la révolte fomentée contre lui et son duché se retrouve plus fort.

C’est cette force qu’il veut consolider en s’installant à Caen, en faisant construire le château vers 1060, plus deux abbayes, où il se fera inhumer.

Tout ça à la veille de la conquête du trône anglais, avec la bataille d’Hastings !


Salle de l'Echiquier

Salle de l'Echiquier | ©Pline / CC-BY-SA

Un Noël caennais

La salle de l’Echiquier. C’est dans cette salle qu'Henri II fête Noël de l’année 1182 dans un faste inouï.

Le nom d’Echiquier fait référence à l’administration financière du duché normand et d’Angleterre, au Moyen Age, ancêtre de la Chambre des Comptes.

On l’a déjà vu à Rouen, au palais de Justice ! Elle a surtout une fonction de salle d’apparat, en latin aula.

Henri II fête donc le plus beau des Noël au château, en 1182. Histoire de montrer qui commande, et d’en mettre plein la vue au roi de France, Philippe II.

Tous les barons normands affluent : on compte près de 1000 hommes ! Et pour égayer un peu l’ambiance, le troubadour Bertran de Born a été convié.

Harold énucléé

Sur la façade nord-est de la salle de l’Echiquier, vous aurez peut-être remarqué ce modillon étrange : en fait, il s’agit d’un homme… énucléé !

C'est Harold, lui aussi prétendant au trône d'Angleterre, contre qui Guillaume va se battre à Hastings, en 1066.

Il est représenté touché par une flèche mortelle à l’œil droit, lors de cette célèbre bataille...


Modillon de la salle de l'Echiquier : Harold énucléé

Modillon de la salle de l'Echiquier : Harold énucléé | ©Roi.dagobert / CC-BY-SA

Le donjon

Construit par Henri Beauclerc, un des fils de Guillaume le Conquérant !

Connu aussi sous le nom d'Henri Ier d'Angleterre...

Aux angles, des tours circulaires portent les noms énigmatiques de « cheval blanc, cheval gris, cheval noir et cheval rouge », rapporte L’Indicateur de Caen Bayeux et Falaise (1847).


Le donjon

Le donjon | ©Supercarwaar / CC-BY-SA

Un très vieux graffiti

Le château a longtemps servi de prison : des cellules sont mentionnées dès le XIIe siècle.

On peut découvrir des graffitis sur les murs, notamment le dessin d'un château, gravé après 1204, découvert lors du démontage d’un mur, près du donjon.

Il s’agit bien d’une représentation du château de Caen, peut-être la plus ancienne connue, rapporte le site officiel du Musée de Normandie !

Car l’enceinte de la forteresse abrite depuis 1963 le musée de Normandie et ses collections archéologiques...


Graffiti, plus vieille représentation du château connue

Graffiti, plus vieille représentation du château connue | ©Pascal Radigue / CC-BY-SA

La légende

Une légende raconte qu’il y aurait un souterrain reliant le château de Caen à celui de Creully (14).

Nul n’a jamais trouvé sa trace.

S’il y a un souterrain, il n’est pas assez long pour aller jusqu’à Creully : mais il y en a bien un entre la porte des Champs et le cœur du château.

Il mesure une trentaine de mètres.

(Source : l'article en ligne du quotidien Ouest-France Souterrains de Caen : mythes et légendes urbaines du 18 avril 2016)

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !