This website requires JavaScript.

Le château de Ferrières, le 4 étoiles sur mesure de James de Rothschild

Quand : 1829 - 1870

Le château | MOSSOT / CC-BY-SA
Château Château de Ferrières

Le célébrissime banquier James de Rothschild devient propriétaire du domaine de Ferrières, en 1829.

Avant lui Fouché, ministre de la Police de Napoléon Ier, possède ici une maison de campagne.

Avec James, une nouvelle ère (fastueuse) s'ouvre !

James de Rothschild (Disdéri)

James de Rothschild (Disdéri) | ©Paris Musées - Musée Carnavalet / CC0

La dynastie des Rothschild

Leur nom est passé dans le langage courant, synonyme de profusion, de richesse, d’opulence… Les mythiques Rothschild !

James, c’est l’un des cinq fils de Meyer Amschel, petit changeur vivant dans le ghetto de Francfort, fondateur de la dynastie, dont les membres partiront s’installer aux quatre coins de l’Europe, bâtir leur empire.

Pour James (1792-1868), ce sera la France ! Il s’y installe avec son épouse Betty, dont Ingres a fait un très beau portrait, et qui n’est autre… que sa nièce.

Vous connaissez peut-être une autre célèbre parente de James : Béatrice de Rothschild, épouse Ephrussi. Elle donne son nom à la magnifique villa, sur la Côte d’Azur !

Baronne Rothschild (Ingres, 1848)

Betty de Rothschild (Ingres, 1848) | ©Art Gallery ErgsArt / Public domain

L'architecte du Crystal Palace

C’est l'architecte anglais sir Joseph Paxton, qui conçoit les plans de la nouvelle demeure de James, à Ferrières.

Paxton n'en est pas à son coup d'essai : en 1851, son Crystal Palace, construit pour l’Exposition universelle de Londres, fait sensation !

Conçu en verre et en métal, c’est LE symbole de la Révolution industrielle, qui préfigure les méthodes de préfabrication actuelle.

Crystal Palace

Crystal Palace | ©Rijksmuseum / CC0

D’ailleurs, Paxton a également construit le château de Mentmore en Angleterre, pour le cousin de James, Mayer : la demeure ressemble beaucoup à Ferrières !

Rivalité entre les deux cousins ? Oui !

James demande à Paxton « de lui construire Mentmore, mais en deux fois plus grand » !

Mentmore

Mentmore | ©Alex / Flickr / CC-BY

Voilà comment l’architecte Paxton conçoit Ferrières : un quadrilatère de 65 mètres de côté, flanqué de quatre tours carrées aux angles, dans un style unique mélangeant Renaissance et victorien. Le goût de l'époque, quoi !

Le parc à l'anglaise de 135 ha, avec ses vastes pelouses et ses grandes pièces d'eau, est également l'œuvre de Paxton.

Le chantier commence en 1855, pour s'achever en 1859.

Ferrières : blason des Rothschild

Ferrières : blason des Rothschild | ©Mossot / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

Porcelaine de Sèvres et lampions enflammés !

Dans ce vaste domaine non loin de Paris, perdu au milieu d'un bois immense, James de Rothschild tient à ce que sa demeure soit aussi fastueuse que possible.

Il faut dire qu'elle doit accueillir sa collection d'œuvres d'art, mais aussi le gratin mondain du second Empire !

Napoléon III en personne inaugure le château en grande pompe, le 27 décembre 1862...

Ferrières : le parc

Ferrières : le parc | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Accompagné de Clément de Metternich, ambassadeur d’Autriche, de l’ambassadeur anglais lord Cowley, ils visitent écuries, parc, château, tout !

Un journaliste rapporte au sujet du déjeuner :

« Splendide comme mets, plus splendide encore comme service. Outre l’argenterie unique au monde, les convives mangeaient dans un service de porcelaine de Sèvres signé Boucher. »

En fin d’après-midi, l’empereur quitte Ferrières et trouve

« sur son passage, depuis le perron jusqu’à la grille, tous les gens du château éclairant les allées du parc avec des torches tandis que, tous les quinze pas, on avait planté des ifs hérissés de lampions enflammés. »
Ferrières

Ferrières | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Un luxe inouï !

Le château de Ferrières est une demeure fastueuse, tout confort. Les installations parlent d'elles-mêmes !

Imaginez 160 domestiques, des écuries pouvant accueillir 100 chevaux, 33 appartements.

Comble du luxe, on installe chauffage et eau courante, chaude et froide !

On trouve les cuisines installées à une centaine de mètres du château : la desserte se fait au moyen d’un train souterrain, garni de plaques chauffantes !

Ferrières

Ferrières | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Le hall monumental de Ferrières

Au rez-de-chaussée, le monumental hall d'honneur occupe la totalité de la hauteur du bâtiment.

Une pièce incroyable, conçue par le décorateur Eugène Lami comme une salle d’exposition dédiée aux collections de peinture de James de Rothschild.

On y voit deux atlantes et deux cariatides, symbolisant les quatre parties du monde, soutenant une tribune.

C’est un décor exubérant, dans le style Louis XIV, avec ses marbres et son bronze doré.

Pour la petite histoire, le hall du château a servi de nombreuses fois de décor de films : notamment dans des scènes célèbres de Papy fait de la résistance (1983) !

Le hall d'honneur

Le hall d'honneur | ©Thibault Taillandier / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

Le Q.G.des Prussiens

Mais hélas, tout à une fin… En 1870, la Prusse bat la France. Le chancelier Bismarck établit son Q.G. à Ferrières.

Il reçoit l’interdiction formelle de toucher aux salons, aux tableaux : même chose pour le gibier dans le parc, ou le vin dans les caves !

Bon, les Prussiens font la sourde oreille et chassent tout de même...

Dans une lettre qu’une amie écrit à James de Rothschild, on lit :

« Rothschild m’a dit hier que Bismarck n’était pas satisfait de ses faisans de Ferrières, et qu’il avait même menacé de battre le régisseur, parce que lesdits faisans ne volaient pas remplis de truffes » !

C’est au château, aussi, que Bismarck discutera de l’indemnité de 10 milliards exigée par la Prusse, avec le député Jules Favre. Le baron Alphonse de Rothschild se chargera de l’émission de l’emprunt.

Sources

  • Juliette Benzoni. Le roman des châteaux de France. Perrin, 2012.
  • Encyclopédie Châteaux Passion. Éditions Atlas, 2001.
  • Article Le château de Ferrières. Musée des familles (30e année, 1862-63).
  • Pauline Prevost-Marcilhacy. James de Rothschild à Ferrières : les projets de Paxton et de Lami. Revue de l'Art (1993).

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !