This website requires JavaScript.

La folie des grandeurs de la baronne de Rothschild

La villa | ©Adrian Scottow / CC-BY-SA
Château Villa Ephrussi

Béatrice... Rothschild

Son grand-père, c’est James Rothschild, le fondateur du célèbre château de Ferrières.

Sa famille, d’origine allemande, qui a fait fortune dans la finance, naît au milieu du XVIIIe s avec Mayer Ammschel et le modeste magasin de prêt sur gage de son paternel.

Forbes le classe 7e dans la liste « des hommes d’affaires les plus influents de l’Histoire »...

Béatrice, elle est la fille du directeur de la Banque de France.

Elle naît à Paris en 1864, vit entre Ferrières et l’hôtel familial parisien de la rue Saint-Florentin.


La rotonde

La rotonde | ©Gerhard Bögner / Pixabay

Béatrice... Ephrussi

Et voilà Béatrice devenue... Ephrussi !

Du nom de l'homme qu’elle épouse le 5 juin 1883, Maurice : il a 34 ans, elle en a 19, c’est un ami de la famille, lui aussi milliardaire dans la finance.

Le couple ne sera jamais heureux.

Ils se séparent en 1904, discrètement, le divorce étant une chose très mal vue : Béatrice garde le nom d’Ephrussi, histoire de ne pas éveiller les soupçons !


Les jardins

Les jardins | ©Adrian Scottow / CC-BY-SA

Héritage

C’est à la mort de son père Alphonse, en 1905, qu’elle hérite d’une fortune vertigineuse, à diviser en deux avec son frère Edouard : 700 000 0000 de nos euros actuels !

De quoi acheter les 7 ha de terre du Cap-Ferrat et faire construire la villa de ses rêves.

Elle hérite aussi de son papa d'une grande collection d’objets d’art. La villa, c’est l’écrin idéal pour sa collec’ !


Les jardins

Les jardins | ©Adrian Scottow / CC-BY-SA

Un rose spécial !

Béatrice organise des fêtes grandioses comme au XVIIIe siècle : elle adore se déguiser en Marie-Antoinette avec sa perruque poudrée.

Et elle adooore le rose, qu’elle met partout à l'honneur dans sa villa.

Et attention, pas le rose du tout venant, oh, non : une couleur tout particulièrement créée pour l’occasion, le « rose Ephrussi ».

Pourtant, n’allez pas croire que la façade de la villa a toujours été rose pâle : cette couleur date d’après la Seconde Guerre !

A la base, elle est ocre jaune.

D'ailleurs, les architectes du Patrimoine se demandent s’ils ne vont pas revenir à cette couleur, pour la prochaine campagne de rénovation !


Les jardins

Les jardins | ©Adrian Scottow / CC-BY-SA

Roi des Belges

Béatrice découvre la Côte d’Azur alors qu'elle est follement à la mode.

Elle compte bien acheter les 7 ha de sa future villa au Cap Ferrat, mais elle se retrouve en bisbille avec un autre acheteur potentiel... le roi de Belgique Léopold II !

Celui-ci veut agrandir sa propriété voisine, grand domaine appelé villa des Cèdres, dans laquelle il va passer les 10 dernières années de sa vie avec sa maîtresse.

Mme Ephrussi sera la plus rapide pour allonger l’argent !


La villa

La villa | ©Danny Navarro / CC-BY-SA

Ile-de-France

La villa Ephrussi s’appelle à la base villa Ile-de-France, du nom du célèbre paquebot.

Hé oui : Béatrice pouvait s’imaginer être sur un bateau, depuis ses jardins, voyant la Méditerranée de tous côtés. En plus, elle avait vraiment voyagé à bord de l'Ile-de-France !

Le site officiel de la villa précise qu’elle demandait à sa trentaine de jardiniers de porter des bérets de marins rouges, pour s’y croire totalement...

La fin

Finalement, Béatrice ne passera que peu de temps, dans son petit paradis sur terre...

Elle s'éteint en 1934, à l'âge de 69 ans.

Sans enfant, elle lègue la villa à la Fondation de France, à condition de l'ouvrir au public avec la totalité de ses collections.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !