This website requires JavaScript.

La statue de Jean de Joinville, le célèbre biographe champenois du roi Louis IX !

Statue de Joinville | ©Ji-Elle / Wikimedia Commons / CC-BY-SA
Statue Louis IX Statue de Jean de Joinville

De qui s'agit-il ?

Il s’agit du célèbre biographe et chroniqueur du roi saint Louis (1224-1317), qui l'accompagne durant la 7e croisade (1248).

Il est, comme son nom l’indique, seigneur de Joinville : voilà pourquoi l’on trouve sa statue dans cette ville de Haute-Marne !

Statue de Joinville

Statue de Joinville | ©Ji-Elle / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

Sa statue à Joinville

La statue est inaugurée en 1861. Elle est signée Joseph Stanislas Lescorné, sculpteur de Langres.

Trois bas-reliefs l’ornent : le départ pour les croisades en terre Sainte ; le roi saint Louis rendant la justice sous le chêne à Vincennes ; la bataille de Mansourah en Égypte.

On ne possède aucun portrait de Jean de Joinville : il s'agit donc ici d'une vision d'artiste !

La statue, détail : bataille de Mansourah

La statue, détail : bataille de Mansourah | ©Ji-Elle / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

Ce que vous devez savoir sur Jean de Joinville en deux mots !

Originaire de Joinville

Il fait partie de la haute noblesse champenoise : les sires de Joinville occupent ce fief dans l'actuelle Haute-Marne depuis le début du 11e siècle, qui plus tard passera aux célèbres Guise.

Au service des plus grands

Soigneusement éduqué à la brillante cour du puissant comte de Champagne (et célèbre trouvère) Thibaut IV dit le Chansonnier, Joinville devient sénéchal de Champagne auprès de ce dernier, succédant à son père Simon de Joinvillle, avant d’entrer au service du roi Louis IX (saint Louis).

Négociation... hache à la main !

Joinville est fait prisonnier avec le roi en 1250, à Mansourah (actuelle Égypte), pendant la 7e croisade.

On l’a chargé de négocier la rançon de l’armée, auprès du commandeur des Templiers, dont le bateau mouillait à Damiette.

Commandeur qui refuse de prêter la somme nécessaire au paiement de la première tranche de la rançon.

On voit Joinville, hache à la main, menacer de fracturer les coffres du l’ordre, remplis de pierres précieuses !

La biographie d'un roi

À la toute fin du 13e siècle, Jeanne Ire de Navarre, reine de France épouse de Philippe le Bel, mais surtout petite-fille de saint Louis, demande à Joinville d'écrire la biographie de son aïeul.

Publiée d'abord en 1309 sous le nom de Livre des saintes paroles et des bons faits de notre roi Louis, elle s'appelle désormais Vie de saint Louis.

C'est une mine d'informations et de détails sur un roi de France et sur la vie au 13e siècle, écrit dans un style très spontané !

Joinville écrit, à propos de sa Vie de saint Louis : « Je ne veux rien dire ni mettre dans mon livre dont je ne sois pas certain. » Entendez par là qu’il ne parle que des moments partagés avec le roi, et rien d’autres...

Un rôle dans la canonisation du roi

Joinville participe activement à la canonisation du roi saint Louis en 1297.

Entendu comme témoin, il déclare sous serment que « pendant 34 ans qu’il vécut avec le benoît roi, il ne le vit ou ouï jamais dire à autrui parole de détractation, ni homme plus modéré, ni de seigneur plus grande perfection, et qu’il croit qu’il soit en paradis et que notre sire Dieu soit bien faire miracles pour lui. »

Une longévité record

Jean de Joinville meurt à l'âge record, pour l'époque, de 93 ans, en 1317.

Il aura connu le règne de 6 rois, au cours de sa longue vie !

Sources

  • Jean Richard. Histoire des croisades. Fayard, 1996.
  • Monument à Jean, sire de Joinville. À nos Grands Hommes, anosgrandshommes.musee-orsay.fr.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !