This website requires JavaScript.

La signature du traité de Troyes

Quand : 21 mai 1420

Le traité de Troyes (Chroniques de Froissart, 1470-72) | ©The British Library / Public domain
Cathédrale Guerre de Cent Ans Cathédrale Saint-Pierre-Saint-Paul de Troyes

L’humiliant traité de Troyes a été signé en 1420, dans la cathédrale de Troyes, entre Henry V d’Angleterre et Charles VI de France...

Préambule

Le traité est ratifié le 21 mai 1420, dans la cathédrale Saint-Pierre de Troyes.

Français et Anglais concluent l’union de leur royaume : le roi Henry V régnera sur les deux royaumes, à la place en France du dauphin, futur Charles VII, renié par sa mère.

En plus de ce pacte, le 2 juin de la même année, Henry V épouse Catherine de Valois, fille du roi de France Charles VI.

Le contexte !

La folie de Charles VI

Aaahh, mais tout avait si bien commencé, entre Charles VI et Isabeau de Bavière... vous vous souvenez du mariage des deux tourtereaux, à Amiens ?

Oui, mais comme nous ne sommes point dans un conte de fée débile, les choses se corsent.

Charles devient fou. Incapable de régner. C’est sa moitié qui assure la régence.

Un satané bazar !

Oui, nous y voilà. Où ?? En pleine guerre de Cent Ans !

Ajoutez à cela la guerre civile entre Armagnacs (alliés des Français) et Bourguignons (alliés des Anglais).

Avec dans les rôles principaux : Louis d’Orléans, frère de Charles VI et amant d’Isabeau, chef des Armagnacs assassiné par le duc Jean sans Peur, cousin de Charles VI et chef des Bourguignons.

Jean, assassiné à son tour par les hommes du dauphin... Son fils Philippe le Bon déboule pour se venger.

Comment ? En trafiquant avec l’ennemi anglais, tiens ! Et en signant avec Isabeau le traité de Troyes !

Et le dauphin ?

Mais quid du dauphin ? Futur Charles VII ? Le petiot se fait injustement mettre de côté par sa propre mère.

Pourquoi ? En raison de ses « crimes » : on lui reproche d’avoir commandité l’assassinat de Jean sans Peur.

Exit, le dauphin. Exilé à Bourges. Il ne contrôle plus rien.

Le traité

Que dit le traité de Troyes ? Quelles sont ses clauses ?

Conclusion

Quelques années plus tard, un jour de décembre 1431, Henry VI, 9 ans, fait son entrée publique à Paris : il passe devant l’hôtel parisien où croupissait Isabeau.

Il salue sa grand-mère. La reine « s’inclina vers lui moult humblement et se tourna d’autre part pleurant. »

Car elle était seule avec ses regrets. Abandonnée de tous, haie par le peuple, ignorée des Anglais, elle pleure en voyant ce petit-fils pour la première fois : larmes de regret, de honte, d’orgueil ?

Charles VII, lui, réussira à récupérer son royaume et son trône.

N.B. : vous voulez voir le traité original de 1420 ? Il est conservé aux Archives nationales et on peut le découvrir en ligne !

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !