This website requires JavaScript.

La fontaine Louvois, pour effacer le sang versé

Quand : 13 février 1820 - 1844

La fontaine | Mbzt / CC-BY-SA
Fontaine Fontaine Louvois de Paris

Face à la Bibliothèque nationale, voilà le petit square Louvois avec son imposante fontaine à l'histoire bien mouvementée !

On a là d'abord l'hôtel du ministre du roi Soleil, Louvois, démoli à la Révolution.

Quelques années après, mademoiselle Montansier fait construire un petit opéra, qui devient vite le Théâtre National.

Mais le 13 février 1820, le duc de Berry s'y fait assassiner. Hé ben: lui qui était venu  avec sa moitié assister à une bête représentation...

Pour effacer le souvenir sanglant de ce crime affreux, on rase immédiatement le monument.

Quoi de mieux que de construire une chapelle expiatoire, à la place ?

Chapelle expiatoire du duc (A. Bénard, 1810)

Chapelle expiatoire du duc (A. Bénard, 1810) | ©Paris Musées - Musée Carnavalet / CC0

Finalement, décision est prise d'aménager un jardin : au centre, Visconti réalise la fontaine en 1844, flanquée de statues de Jean-Baptiste Klagmann représentant la Loire, la Saône, la Garonne et la Seine ainsi que de jolis petits amours tenant des cornes d'abondance, chevauchant des monstres marins.

Visconti, qui n'en est pas à son coup d'essai, puisqu'on lui doit la fontaine Molière et celle de la place Saint-Sulpice !

A la même époque, on clôture le square d'une grille en fer forgé de style Louis XIV.

Sources

  • Jacques Hillairet. Connaissance du vieux Paris. Éditions Princesse, 1963.
  • Guides Bleus Paris. Hachette, 1994.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !