This website requires JavaScript.

La célèbre Mlle Rachel et la galerie Véro-Dodat

Quand : 1838 - 1842

Rachel | ©Paris Musées - Musée de la Vie romantique / CC0
Rue Quartier Galerie Véro-Dodat de Paris

Chez Mlle Rachel

Une qui habite au-dessus de chez le célèbre graveur Aubert, au n° 23 de la galerie Véro-Dodat, de 1838 à 1842, c'est Rachel.

Rachel ?! La jeune tragédienne à la mode !

Elle joue à la Comédie-Française, à deux pas de là. Elle vient juste d’y entrer, elle a 17 ans.

Après une jeunesse de galères, de mendicité à suivre son père colporteur en Alsace, la voilà prête à dévorer la capitale.

Et un soir vers 22 h, alors qu’elle sort du théâtre, la voilà qui tombe sur... Alfred de Musset, sous les galeries du Palais-Royal !

Paf. Le poète.

Qui déjà lui avait fait un petit coucou dans sa loge avant qu'elle ne monte sur scène.

Hé, Alfred, ne serait-il pas un peu fan sur les bords ??


Le 23 de la galerie Véro-Dodat

Le 23 de la galerie Véro-Dodat | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Musset, Rachel... un bifteck !

En tout cas, Musset raconte dans ses Œuvres complètes comment, après leur rencontre, Rachel l'invite à manger un morceau chez elle...

« Nous voilà donc arrivés chez elle. [...] Après quelques propos insignifiants, Rachel s’aperçoit qu’elle a oublié au théâtre ses bagues et ses bracelets.
« Elle envoie sa bonne les chercher. Plus de servante pour faire le souper !
« Mais Rachel se lève, va se déshabiller et passe à la cuisine. Un quart d’heure après, elle rentre en robe de chambre et en bonnet de nuit, un foulard sur l’oreille, jolie comme un ange, tenant à la main une assiette dans laquelle sont trois biftecks qu’elle a fait cuire elle-même.
« Elle pose l’assiette au milieu de la table en nous disant : « - Régalez-vous », puis elle retourne à la cuisine et revient tenant d’une main une soupière pleine de bouillon fumant, et de l’autre une casserole où sont des épinards. « - Voilà le souper ! »


Le bifteck a tout chamboulé Alfred, qui n’oubliera jamais ce moment : il promet de lui écrire une pièce...

Mon œil ! Il ne la pondra jamais.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !