This website requires JavaScript.

La cathédrale de Lescar, nécropole des rois de Navarre

Cathédrale de Lescar | ©Peter Potrowl / CC-BY-SA
Cathédrale Lieu de sépulture Cathédrale Notre-Dame de Lescar

Une nécropole royale

On appelle la cathédrale romane de Lescar le Saint-Denis des rois de Navarre, comme Souvigny en Auvergne l’est pour les Bourbons.

Ce n’est pas nous qui le disons, puisque la Gallia christiana de 1656 déclare :

Hoc templum, ut divi Dionysii fanum prope Lutetiam, regum nostrorum mausoleum est, sic et Lescariensis basilica regum Navarrae existit
« De même que Saint-Denis près de Paris est le mausolée des rois de France, de même la cathédrale de Lescar conserve la dépouille des rois de Navarre. »


Tombeau des rois de Navarre, Lescar

Tombeau des rois de Navarre, Lescar | ©Jibi44/ CC-BY-SA

Qui est inhumé à Lescar ?

Les souverains de Navarre sont inhumés ici, entre la fin du XVe siècle et tout le XVIe siècle.

François Phébus

Le tout premier est François Phébus, mort à Pau à 16 ans, en 1483 : il demande à être enseveli, comme les rois de Navarre ses prédécesseurs, « davant l’autar mayor de la glisia de Nostra Dama de Pampalone. »

Pampelune, en Espagne ! Les rois de Navarre y étaient inhumés, avant de l'être à Lescar.

C’est quand le mari de Catherine de Foix (la soeur de François) se fait dépouiller de la Haute-Navarre et de Pampelune, par Ferdinand d'Aragon, qu’ils changent pour la cité béarnaise.

La mère de François, Madeleine de France, fille de Charles VII et sœur de Louis XI, préfère laisser son fils à Lescar.

Catherine et Jean de Navarre

La sœur de François Phébus, Catherine de Foix, épouse de Jean d’Albret, morts respectivement en 1517 et 1516, sont enterrés dans la cathédrale de Lescar, dans le même tombeau.

Il s'agit des arrière-grands-parents du roi de France Henri IV !

Marguerite et Henri de Navarre

Après eux, la célèbre Marguerite d’Angoulême, sœur de François Ier, épouse d’Henri II d’Albret, roi de Navarre mort à Hagetmau en 1555.

Le dernier à se faire inhumer ici, et il s’agit… du grand-père d’Henri IV.

Marguerite y reposait depuis 1550.

Quid du père et de la mère d’Henri IV, Jeanne de Navarre et Antoine de Bourbon ? Inhumés à Vendôme, dans la collégiale Saint-Georges !

Sacrilège !

Bien évidemment, les tombes ont été profanées, surtout pendant les guerres de Religion du XVIe siècle, par les soldats sous les ordres du célèbre Gabriel de Montgomery.

Le chanoine Jean de Bordenave écrit en 1620 :

« Voyez les sépultures de vos prédécesseurs dans l’église de Lescar, paganesquement ouvertes, leurs caisses sacrilègement emportées, leurs ossements inhumainement espandus et mêlés confusément avec la carcasse de la lie du peuple jusqu’à ce que les régents et les écoliers s’en jouaient dans le temple, dans les cloîtres, dans les classes ! »

Un doute...

Aujourd'hui, on ne sait pas exactement où se trouvaient tous les tombeaux…

En 1929, lors de fouilles, on retrouve le caveau royal et les restes identifiés comme ceux des souverains de Navarre : 5 crânes et des mélanges d’ossements, ainsi qu’un squelette entier.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !