This website requires JavaScript.

L'histoire de la tour de la Chaîne en 4 dates

Quand : 1382 - 1651

Tour de la Chaîne | ©Jebulon / CC0
Fortification Tour de la Chaîne

1 - 1382 : début de la construction

La date de construction précise de la tour est floue, se situant entre 1380 et 1385.

A la base, à cet endroit, il existait deux tours de la Chaîne, la Petite tour (abritant le treuil servant à dérouler et enrouler la chaîne) et la Grosse tour (le logis du capitaine de la tour).

Et savez-vous d'où vient son nom ?

De la chaîne fixée sur la tour voisine Saint-Nicolas, sur l'autre rive, pour interdire l'accès au port !

2 - 1472 : la folie... de Louis XI !

Un roi de France en visite à La Rochelle… dans la tour de la Chaîne ? Hé oui !

Louis XI, en mai 1472.

Il fait si beau, ce jour-là, déjà si chaud...

Le soleil est à son zénith, dans le ciel bleu azur.

Le roi inspire l’air iodé à pleins poumons, avant de disparaître dans l’escalier qui va le mener tout en haut de la tour de la Chaîne.

Pfiou, la montée est sacrément raide. Mais une fois arrivée... la vue magnifique sur la mer et la rade le laisse baba !

A ses pieds, là, le grand port grouille de navires de tous les horizons. Une vraie forêt de mats.

Et puis, cette grosse muraille, si haute ! Comme un défi à celui qui oserait venir l'assiéger…

Louis soupire. Il va graver cette petite phrase avec le diamant de sa bague, sur une des vitres : « Oh, la grande folie ! »

Une folie ? Aaah, Louis... Il avait laissé la Saintonge et l’Aunis à son frangin le duc de Guyenne, 3 ans auparavant.

Maintenant, il s’en mord les doigts.

Folie de laisser un port aussi important et prospère ! Et ce même jour, Louis apprenait la mort de son frère à Bordeaux....


Tour de la Chaîne

Tour de la Chaîne | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

3 - 1569 : la mort de Coligny d'Andelot

27 mai 1569. François de Coligny d’Andelot vient de mourir à Saintes (17)...

D’Andelot ? Le frangin du célèbre amiral Gaspard de Coligny, protestant pur de dur et valeureux guerrier...

Il se trouvait en Charente-Maritime pour faire la peau aux catholiques, notamment à la célèbre bataille de Jarnac.

Mais une « fièvre maligne » le prend, hop : en moins de 3 jours, c'en était fini du d'Andelot.

Empoisonnement, murmurent quelques copains.

On ne saura jamais. Ce qui est sûr, c'est que sa mort prend une tournure de deuil national, pour les huguenots !

Car quelques jours après, une foule immense toute en pleurs accompagnait son corps embaumé à La Rochelle.

LA ville protestante par excellence, pour tout l’Ouest de l’Europe !

Un corps transporté dans la tour de la Chaîne...

La reine de Navarre Jeanne d’Albret tient à suivre le cortège : la maman du futur Henri IV l’aimait beaucoup, d’Andelot...

Tout ce petit monde arrive enfin à la tour.

Et après ? Le corps d’Andelot y reste 10 ans, avant son départ pour la Roche-Bernard (56).

Son fils aîné fait le transfert des os de son paternel dans cette ville bretonne devenue LE nouveau bastion protestant dans l'Ouest.


Tour de la Chaîne, à gauche

Tour de la Chaîne, à gauche | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

4 - 1651 : la Fronde !

La Rochelle participe à la Fronde... avec le gouverneur d’Aunis le comte de Daugnon, dans le parti du prince de Condé, contre le roi !

Problème : depuis le grand siège de Louis XIII en 1628, La Rochelle n’avait plus de remparts... alors on décide de transformer les tours du port en bastion.

Mi-novembre 1651, les armées de Louis XIV déboulent dans la ville.

Le lâche Daugnon s’enfuit retrouver Condé à Bordeaux, laissant son lieutenant de Besse et quelques soldats réfugiés dans les tours ! Sympas...

On va les déloger : avec les canons !

Les troupes royales reprennent sans mal la tour de la Lanterne. Vient le tour de celle de la Chaîne... que faire ?

Pas le temps de réfléchir. Les soldats planqués là la bourrent d’explosifs.

Une explosion du tonnerre, BOUM ! Et la tour s’effondre dans un fracas formidable.

A tel point que le chemin de ronde et le toit pètent ! La tour restera ébréchée pendant 3 siècles...

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !